MALAWI : avec la BAD, le FAD finance pour 15 M$ un projet d’eau et d’assainissement

Par - Publié le / Modifié le

MALAWI : avec la BAD, le FAD finance pour 15 M$ un projet d’eau et d’assainissement ©Jen Watson/Shutterstock

La Banque africaine de développement (BAD) approuve un prêt de 15 millions de dollars du Fonds africain de développement (FAD) en faveur du Malawi. Il servira à cofinancer le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement de la ville de Nkhata Bay, à l’est du pays.

La situation géographique de Nkhata Bay en a fait une ville stratégique en Afrique de l’Est. Située au nord-est du Malawi, elle est présentée comme « un maillon essentiel pour le corridor de développement du Mtwara ». Il s’agit d’un pôle de développement situé au bord lac Malawi, reliant le pays du même nom, la Tanzanie et la Zambie. Par ailleurs, Nkhata Bay connait une croissance rapide, qui exige des investissements dans le secteur de l’eau et de l’assainissement.

Le gouvernement du Malawi a initié un projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement pour cette ville de plus de 14 000 habitants. À travers la Banque africaine de développement, le Fonds africain de développement (FAD) va financer ce projet. La BAD a déjà annoncé le déblocage de 15 millions de dollars.

Eau potable et assainissement : 60 000 bénéficiaires

Le projet d’approvisionnement en eau et d’assainissement de Nkhata Bay nécessite en tout un investissement de 30,4 millions de dollars. Il a également reçu un prêt de 12 millions de dollars du Fonds de l’Opep pour le développement international (OFID). Cet argent sera injecté via la BAD. L’État du Malawi a contribué à hauteur de 3,4 millions de dollars.

Cette mobilisation va permettre la construction d’une nouvelle usine d’eau potable. Des conduites seront également installées, permettant l’approvisionnement des réservoirs qui vont permettre de distribuer l’eau potable aux populations de la ville. Pour l’assainissement, une station de traitement des eaux usées sera construite dans la ville. Selon la BAD, le projet devrait faire passer l’accès à l’eau potable des populations de Nkhata Bay de 37 % à 90 % et l’accès aux installations sanitaires de 45 % à 85 %.

« Le projet va renforcer la responsabilité sociale et le partenariat entre la ville et le gouvernement grâce à l’inclusion des populations de la ville de Nkhata Bay et de ses environs dans les consultations pendant la conception du projet ; une expérience qui se poursuivra tout au long de la mise en œuvre du projet. », explique la BAD dans un communiqué datant du 26 octobre 2018. Le projet d’approvisionnement en eau potable et d’assainissement de la ville de Nkhata Bay bénéficiera à 60 000 personnes. Pendant la phase de construction, il emploiera 400 personnes et 50 autres pendant la phase d’exploitation.

Jean Marie Takouleu 

Plus sur le même thème

Plus dans la même région