AFRIQUE : ENI et Mainstream s’allient pour collaborer sur les énergies renouvelables

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE : ENI et Mainstream s’allient pour collaborer sur les énergies renouvelables©Eviart/Shutterstock

Un accord vient d’être conclu entre l’entreprise italienne Ente Nazionale Idrocarburi (ENI) et Mainstream Renewable Power, une entreprise basée à Dublin en Irlande. L’entente porte sur le développement de projets d'énergies renouvelables en Afrique et ailleurs dans le monde.

Une nouvelle alliance vient de voir le jour dans le cadre du développement des projets d’énergies renouvelables. Elle est formée par le groupe pétrolier italien Ente Nazionale Idrocarburi (ENI) et Mainstream Renewable Power, une entreprise basée à Dublin en Irlande. Ce rapprochement permettra de développer des projets sur plusieurs continents, notamment en Afrique où les deux entreprises investissent déjà dans les énergies renouvelables.

« L’engagement d’Eni en faveur du développement de projets d’énergies renouvelables est l’un des principaux piliers de la stratégie de décarbonisation de l’entreprise, qui comprend également la réduction des émissions directes de gaz à effet de serre dans toutes ses activités. », indique Luca Cosentino, le vice-président exécutif du département des Solutions énergétiques à Eni.

Un renforcement en Afrique pour les deux partenaires

ENI et Mainstream Renewable Power n’ont pas décrit la stratégie que les deux sociétés comptent mettre en place pour développer les projets d’énergies renouvelables. Mais cette nouvelle initiative, notamment de la part d’ENI, confirme son engagement à exploiter les sources d’énergies renouvelables, bien loin de son activité phare, l’exploitation du pétrole.

En Angola, ENI s’est récemment allié à Sonangol, la compagnie pétrolière nationale pour créer la société Solenova. Cette joint-venture devrait développer des projets d’énergies renouvelables élaborés par les deux entreprises. Le premier projet de Solenova sera la construction d’une centrale solaire photovoltaïque de 50 MW pour alimenter une partie du sud de l’Angola.

Plus au nord de l’Afrique, en Algérie, elle a noué un accord avec la compagnie pétrolière nationale Sonatrach, portant sur la coopération scientifique en vue de la réalisation d’un laboratoire solaire intelligent à Bir Rebaâ Nord, à plus de 4 200 km d’Alger, la capitale de l’Algérie. Toujours dans la même région, les deux entreprises ont mis en service en novembre 2018, une centrale solaire d’une capacité de 10 MW par an. L’énergie produite est destinée au champ pétrolier de Bir Rebaâ Nord. ENI vise une capacité installée de 1,6 GW d’ici 2022 et 5 GW en 2025.

Son partenaire Mainstream Renewable Power investit principalement dans l’éolien et le solaire. Au travers de la coentreprise Lekela Power, que la société irlandaise détient en joint-venture avec le fonds d’investissement britannique Actis, Lekela Power, elle met actuellement en œuvre un projet éolien de 250 MW dans la localité de Ras Ghareb, gouvernorat de la Mer Rouge en Égypte. Au Sénégal, Lekala a signé un partenariat public privé (PPP) avec les autorités pour fournir 158,7 MW à partir du parc éolien de Taiba N’Diaye, situé à 70 km au nord de Dakar, la capitale.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21