NIGERIA : Azuri Technologies et First Bank s’allient dans les mini-grids solaires

Par - Publié le / Modifié le

NIGERIA : Azuri Technologies et First Bank s’allient dans les mini-grids solaires ©Peter Turner Photography/Shutterstock

Un accord de partenariat vient d’être signé entre Azuri Technologies, une entreprise britannique, qui propose les solutions solaires pour l’Afrique, et la First Bank of Nigeria. Leur alliance porte sur la fourniture de mini-grid solaires dans les zones rurales du Nigeria.

Une nouvelle alliance vient d’être scellée dans le secteur de l’off-grid solaire au Nigeria. Azuri Technologies, une entreprise britannique proposant des solutions solaires, a décidé de se tourner vers First Bank of Nigeria, l’un des établissements financiers les plus ancien et les plus importants de ce pays d’Afrique de l’Ouest. Comme une bonne partie des banques en Afrique, First Bank dispose d’un service « mobile money », disponible dans les coins les plus reculés du pays. Intitulé « Firstmonie », il sera utile aux clients d’Azuri Technologies qui, souvent, ne sont pas capables de payer leur système en une seule fois.

Grâce à cet accord, qui lie les deux entreprises, les villageois pourraient acquérir leurs équipements (constitué de panneaux solaires, d’une batterie et d’une télévision satellite, Ndlr) sur le modèle du « pay-as-you-go » (payement à l’usage). Mais, en contrepartie, ces équipements devront porter le logo de First Bank of Nigeria à côté de celui d’Azuri Technologies…

Un marché de plus pour Azuri en Afrique

Le Nigeria représente un marché de taille pour Azuri Technologies, qui n’est pas le seul opérateur à entrer sur celui des mini-grids solaires. D’autres entreprises visent ce marché de plus de 200 millions d’habitants, dont environ 59 % sont connectés au réseau national d’électricité, selon la Banque mondiale. C’est le cas de Bboxx, une autre entreprise britannique.

« Azuri et FirstBank partagent la vision d’un partenariat équitable, où tous les consommateurs auront la possibilité de bénéficier de services financiers et numériques modernes, peu importe où ils vivent. Et cet accord constitue une nouvelle étape vers la réalisation de cette ambition », a déclaré Simon Bransfield-Garth, le président directeur général d’Azuri Technologies. Pour son développement, l’entreprise s’appuie également sur des sociétés de distribution dont les marques sont plus connues. Au Kenya, par exemple, où Azuri Technologies espère fournir des mini-grids à 150 000 personnes, la société a décidé de s’allier à Unilever, le géant anglo-néerlandais spécialisé dans la distribution, très présent en Afrique.

A ce jour, Azuri Technologies, qui a vu le jour en 2012, a déjà distribué plus de 150 000 kits solaires dans les pays comme le Rwanda, l’Ouganda, la Tanzanie, la Zambie, l’Afrique du Sud et le Nigeria.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21