KENYA : KenGen va mettre en service la centrale géothermie d’Olkaria V en juin 2019

Par - Publié le / Modifié le

KENYA : KenGen va mettre en service la centrale géothermie d’Olkaria V en juin 2019©Kirlikedi/Shutterstock

Kenya Electricity Generating Company (KenGen) a annoncé récemment son intention de mettre en service la centrale géothermique d’Okaria V dans la vallée du Rift, au Kenya. Dès en juin 2019, l’installation fournira ainsi 165 MW au réseau.

Le Kenya disposera bientôt d’une nouvelle centrale géothermique. Il s’agit d’Olkaria V, située dans la vallée du Rift, à l’ouest du pays. Kenya Electricity Generating Company (KenGen), plus grand producteur d’énergie au Kenya et propriétaire de ce projet, a annoncé que la centrale allait entrer en service d’ici le mois de juin 2019.

L’installation, qui produit de l’électricité à partir de la vapeur, fournira 165 MW. De l’énergie qui sera ensuite revendue à Kenya Power (KPLC), l’entreprise qui assure le service public de l’électricité. La construction de la centrale géothermique a démarré en janvier 2017. Ce projet a reçu le soutien du Japon.

Le financement japonais

Si le chantier de construction de la centrale géothermique d’Olkaria V est effectivement achevé en 2019, le mérite en reviendra aux entreprises retenues qui auront respecté leur contrat. KenGen avait choisi Mitsubishi Corporation pour la fourniture des équipements de la centrale. L’entreprise japonaise a travaillé avec sa compatriote Mitsubishi Hitachi Power Systems, qui était chargée de transporter les équipements du port de Mombasa, à l’est du pays, vers le site où est installée la centrale, à l’ouest.

Une troisième société travaille également sur le projet. Il s’agit de H Young & Company (HY). Elle a été choisie pour fournir une partie des pièces nécessaires à l’équipement de la centrale à vapeur. Ainsi, deux unités ont pu être construites, chacune produisant 82,7 MW, en absorbant 500 tonnes de vapeur sèche par heure, à des températures d’environ 270 degrés Celsius.

L’ensemble du projet a nécessité un investissement de 45 milliards de shillings (450 millions de dollars). Le financement a été assuré grâce à un prêt de l’Agence japonaise de coopération internationale (Jica). Au Kenya, cette institution financière soutient plusieurs projets de KenGen. Elle a investi, avec la Banque européenne d’investissement (BEI), dans la construction de l’unité VI de la centrale géothermique d’Olkaria I, qui doit permettre d’ajouter 70 MW à l’installation qui produit déjà 185 MW. Le projet a été confié à Fuji Electric, une autre entreprise japonaise.

Jica financera également le projet éolien de Ngong Hills, aux côtés de la BEI. Situé également dans la vallée du Rift, KenGen de faire passer la capacité de cette ferme éolienne de 25,5 MW à 35,5 MW.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21