ÉGYPTE : la Suisse subventionne un programme d’eau potable à Assouan

Par - Publié le / Modifié le

ÉGYPTE : la Suisse subventionne un programme d’eau potable à Assouan©Torychemistry/Shutterstock

Une convention vient d’être signée entre la Suisse et l’Égypte. Elle porte sur une subvention de 17 millions de dollars octroyée par la Direction du développement et de la coopération (DDS), pour un programme d’eau potable dans le gouvernorat d’Assouan en Haute-Égypte.

Bonne nouvelle pour le Programme de gestion de l’eau potable en Haute-Égypte ! L’ambassadeur de la République helvétique en Égypte, Paul Garnier, a récemment signé une convention avec Assem al-Gazzar, le ministre égyptien du Logement, des Services publics et des Communautés urbaines. L’accord concerne une subvention de 17 millions de dollars accordée par la Direction du développement et de la coopération (DDS), l’agence de coopération internationale de la Confédération suisse.

Les fonds alloués sous forme de subvention sont destinés au gouvernorat d’Assouan en Haute-Égypte ; ce qui justifie d’ailleurs la présence du gouverneur Ahmed Ibrahim lors de la signature de l’accord de financement. Les fonds serviront à l’assistance technique, à l’investissement, au renforcement des capacités des agents de l’entreprise de service public local Aswan Water Company (ASWC) et à la sensibilisation des populations sur la gestion de l’eau dans cette région au climat désertique.

Le programme de gestion de l’eau potable en Haute-Égypte

« L’investissement de la Suisse dans la gestion de l’eau potable souligne son engagement à améliorer l’accès des citoyens égyptiens aux services d’infrastructures de base. Je suis persuadé que le programme conduira à un accès plus durable et plus équitable à l’eau potable en Haute-Égypte et qu’il favorisera en fin de compte un environnement plus propice au développement économique, à la création de revenus et aux possibilités d’entreprendre dans cette région », a affirmé Paul Garnier, l’ambassadeur de Suisse en Égypte.

Dans le gouvernorat d’Assouan, le programme de gestion de l’eau potable en Haute-Égypte se déroulera en deux phases qui s’étaleront jusqu’en 2027. Dans un premier temps, c’est-à-dire entre 2019 et 2021, ASWC réhabilitera et étendra son réseau de distribution d’eau potable dans les régions de Kattereya, Amberkab, Khor Awda et El-Nasseriya. La deuxième phase sera consacrée à la reproduction et à l’amélioration de la phase une en fonction des résultats obtenus. L’ambassadeur de Suisse en Égypte estime que le financement que son pays apporte dans le programme devrait permettre de fournir de l’eau potable à 2 millions de personnes.

Un projet similaire s’achèvera d’ici le mois de décembre en Haute-Égypte. Il s’agit du projet d’amélioration des services d’eau et d’assainissement, dont l’un des objectifs est justement l’amélioration du service de l’eau et de l’assainissement, en termes de quantité et de qualité, dans les gouvernorats de Kena, Sohag, Assiout et Minya en Haute-Égypte, grâce à un programme d’investissement sectoriel centré sur les besoins les plus urgents. Il est doté d’un soutien financier à hauteur de 57 millions d’euros de la part de l’Agence française de développement (AFD).

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21