Afrique : une rencontre sur l’eau et l’assainissement prévue le 11 février 2019

Par - Publié le / Modifié le

AFRICA: Meeting on water and sanitation scheduled for February 11, 2019 © Anton Gvozdikov /Shutterstock

Le club socio-économique de la Coordination pour l’Afrique de demain (CADE) organise une rencontre économique sur l’eau et l’assainissement en Afrique et en Méditerranée. Le but de ce rendez-vous est de tabler sur des mesures qui permettront de placer la question d’accès à l’eau et de l’assainissement au cœur des processus de développement en Afrique.

La prochaine rencontre économique de la CADE portera sur les nouveaux modèles de partenariat publics-privés dans le secteur de l’eau et de l’assainissement en Afrique et en méditerranée. Elle se tiendra le 11 février 2019, dès 15 h 30 à l’Amphithéâtre du conseil supérieur du Notoriat à Paris, capitale française. Cette rencontre leur permettra de mettre en exergue les politiques publiques et les modèles innovants de synergie constructive entre les États, les collectivités territoriales, les entreprises et les ONG, afin que les populations aient un meilleur accès à l’eau et à l’assainissement. Pendant deux heures et demie de discussion, les participants aborderont les deux thématiques suivantes :

–         Quels sont les modèles innovants de partenariat publics-privés et de gouvernance des infrastructures dans les secteurs eau et assainissement ?

–         Quelles sont les filières d’avenir, opportunités économiques pour les entrepreneurs, les innovateurs technologiques et sociaux ?

L’Afrique dispose de plus de 5000 milliards de m3 d’eau dans ses nappes phréatiques, mais plus de 320 millions de personnes n’ont pas accès à l’eau potable. À côté de la pénurie en eau potable, se pose aussi le problème de l’assainissement. Un phénomène qui engendre de nombreuses pertes au continent africain. Au Nigéria par exemple, les pertes engendrées par un mauvais assainissement sont évaluées à 3 milliards de dollars américains par an, soit près de 1,3 % du produit national brut (PNB). C’est à ces besoins que veulent répondre les responsables de la CADE « Nous espérons que des solutions équilibrées et justes entre les états et les grandes entreprises, les usagers de l’eau et de l’assainissement puissent être mises en exergue » a déclaré Roland Portella, président de la CADE. Plus loin il ajoute qu’ils mettront en perspective les filières et métiers d’avenir dans le secteur de l’eau et de l’assainissement, pour les PME, les petites ONG locales en l’occurrence.

La rencontre du lundi 11 février est organisée en partenariat avec Eau vive internationale.

Le CADE est un club économique qui rassemble des cadres dirigeants européens et africains. Il a vu le jour e 1995. Elle est constituée de personnes convaincues que l’Afrique n’est point un continent perdu, et qu’il est possible de mener des actions concrètes pour restaurer l’image de ce continent aux yeux du monde entier. Ses membres ont choisi de faire table rase sur l’Afrique pauvre, affamée, en guerre, etc. telle que présentée par les autres. Au contraire, ils tiennent des rencontres « d’analyses plus étonnantes sur l’évolution de l’Afrique ». Leurs actions apparaissent comme une alerte qu’ils lancent auprès des médias, les responsables politiques et économiques et plus largement de l’opinion publique.

Luchelle Feukeng

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21