AFRIQUE DU SUD : le français Séché Environnement sur le point de racheter Interwaste

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE DU SUD : le français Séché Environnement sur le point de racheter Interwaste © Vladan Radulovicjhb/Shutterstock

Le groupe français Séché Environnement, spécialisé dans la valorisation des déchets, souhaite racheter l’entreprise sud-africaine Interwaste Holding Limited, qui exerce la même activité. Il a annoncé récemment le lancement d’une offre d’achat via sa filiale sud-africaine, Séché South Africa Proprietary Limited.

Séché South Africa Proprietary Limited, filiale de Séché Environnement, a lancé récemment une offre d’achat de l’entreprise sud-africaine Interwaste Holding Limited. L’entreprise étant cotée en bourse depuis 2017, le groupe français a déposé une offre publique d’achat auprès des autorités de la Johannesburg Stock Exchange, en valorisant l’ensemble des actions à hauteur de 32 millions d’euros.

L’issue ne fait aucun doute, puisque l’offre a déjà été entérinée par le conseil d’administration d’Interwaste et par un comité d’administrateur indépendant. Il ne manque plus que la décision de l’autorité boursière sud-africaine et celle de l’ensemble des actionnaires d’Interwaste. La société a vu son chiffre d’affaires augmenter de 11,81 %, passant de 924 millions de rands (plus de 65 millions d dollars) à 1,03 milliard de rands (plus de 70 millions de dollars), tandis que le bénéfice net a augmenté de 8,89 %, passant de 43,77 millions de rands à 47,66 millions de rands [plus de 3 millions de dollars] en 2017.

Un climat favorable pour Séché Environnement

« Ce projet d’acquisition répond pleinement à la stratégie de développement de Séché Environnement sur les marchés internationaux des déchets, à fort potentiel de croissance et portés par les évolutions démographiques, économiques, environnementales et réglementaires », a affirmé Séché Environnement.

Interwaste Holding Limited emploie plus de 400 personnes en Afrique du Sud. Elle fait également partie les entreprises qui traitent les déchets dangereux au sein de la nation arc-en-ciel. Certains déchets qu’elle collecte sont enfouis [Landfill], d’autres servent à fabriquer du biogaz, de la biomasse pour la production de l’électricité…

Séché Environnement s’empare d’une entreprise avec un solide savoir-faire en matière de valorisation des déchets, mais il va falloir innover dans la collecte des déchets pour contribuer à éradiquer les décharges, notamment dans la ville du Cap. Le groupe français, qui devrait acquérir la totalité d’Interwaste au premier trimestre de 2019, veut également profiter de cette base arrière pour se lancer à l’assaut du marché de la valorisation des déchets en Afrique australe. Son but est de créer une « plateforme de croissance » qui devrait permettre d’accroître son activité dans la valorisation des déchets. Séché Environnement est déjà présent en Amérique latine, au Moyen-Orient, en Russie, et dans plusieurs pays d’Europe de l’ouest.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région