AFRICA 2019: Les pros de l’hydroélectricité et du stockage de l’eau iront à Windhoek

Par - Publié le / Modifié le

AFRICA 2019: Les pros de l’hydroélectricité et du stockage de l’eau iront à Windhoek©Rosalba Matta-Machado/Shutterstock

Du 2 au 4 avril 2019, Windhoek, la capitale de la Namibie accueille Africa 2019 — Water Storage and Hydropower Development for Africa. Il s’agit d’une conférence sur le développement de l’hydroélectricité et le stockage de l’eau.

Stockage de l’eau et production d’électricité à partir de barrages… Voilà des activités qui revêtent des enjeux importants en Afrique, d’autant que les projets se multiplient actuellement, un peu partout sur le continent. Les experts et les dirigeants de ces secteurs se retrouvent à Windhoek, la capitale de la Namibie du 2 au 4 avril 2019 pour parler développement.

Africa 2019 — Water Storage and Hydropower Development for Africa — est organisée par AquaMedia International la société éditrice de The International Journal on Hydropower and Dams, revue respectée sur le secteur de l’hydroélectricité. Elle est soutenue dans cette initiative par des acteurs importants, dont l’Union africaine (UA), la Commission économique pour l’Afrique (CEA) de l’Organisation des Nations unies (ONU), le Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (Nepad), l’Agence internationale de l’énergie (AIE), de la Commission internationale de l’irrigation et du drainage (ICID), la Banque mondiale, la Banque africaine de développement (BAD)…

Au menu des échanges, le développement du secteur

Réunis au Safari Court Conference Centre à Windhoek, les 650 délégués internationaux et les experts attendus vont échanger sur les questions techniques et financières, ainsi que le défi environnemental et social dans la réalisation des projets hydroélectriques et de stockage de l’eau. Plusieurs autres sujets seront abordés, notamment la préparation de projets, la technologie de pointe en matière d’équipement hydroélectrique, la collaboration transfrontalière dans les projets de développements liés à l’eau, la rénovation des infrastructures ou encore la gestion des inondations.

Les participants auront aussi l’occasion de découvrir le barrage de Naute, l’un des plus grands de Namibie qui sert à produire de l’eau potable pour la ville de Keetmanshoop et à irriguer des plantations. Ils découvriront également les barrages d’Oanab (d’une capacité de 34 millions m3), Neckartal (960 millions de m3) et Hardap (320 millions de m3). Selon l’organisatrice de l’évènement, 80 stands seront installés sur le site de la conférence, appartenant à des entreprises venues de 40 pays à travers le monde.

A l’initiative de l’UA et de la CEA, une partie des échanges portera sur les grands projets régionaux, surtout sur la résilience aux changements climatiques, la sécurité des barrages et des centrales électriques, le financement des projets, la recherche et le développement. Plusieurs ateliers seront organisés dans le but de renforcer les capacités des acteurs en charge de ces grands projets hydroélectriques.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21