RWANDA : Ampersand va commercialiser des motos électriques pour le transport à Kigali

Par - Publié le / Modifié le

RWANDA : Ampersand va commercialiser des motos électriques pour le transport à Kigali

L’entreprise américaine, Ampersand, teste l’utilisation de motos électriques au Rwanda. Elles serviront principalement au transport des populations de Kigali, la capitale.

Les autorités rwandaises prennent très au sérieux la problématique de la pollution atmosphérique. D’ailleurs, sous l’impulsion du président Paul Kagame, le 22 septembre 2018, la « journée sans voiture » a été très bien suivie à travers le pays, plus particulièrement dans la capitale Kigali. Dans cette ville peuplée de plus de 1,13 million d’habitants, il existe plusieurs modes de transport. Mais les populations plébiscitent les motos-taxis qui vont assez vite, puisqu’elles sont capables de déambuler entre les voitures dans les embouteillages.

La majorité des villes d’Afrique subsaharienne connaissent ce phénomène qui, dans un environnement marqué par le fort de taux de chômage des jeunes, devient la principale activité professionnelle. Rien qu’en Afrique de l’Est, le transport par moto emploie 3 millions de personnes. Le nombre de ces deux roues représente aussi une importante source de pollution. Et c’est donc pour contribuer à réduire cet impact sur l’environnement et la santé en alliant un solide intérêt business qu’Ampersand, une entreprise américaine, a commencé les essais de commercialisation de motos électriques au Rwanda. Elles sont destinées au transport dans la ville intra-muros.

Des avantages pour les conducteurs de moto-taxi

Ampersand a décidé de baptiser ces deux roues, « e-Moto ». Selon l’entreprise américaine, après une charge, l’e-Moto peut parcourir 65 km avec des passagers et à une vitesse de 80 km/h. Pendant une journée, un conducteur de moto-taxi peut donc parcourir en moyenne jusqu’à 188 km. Tout en bas du réservoir, ce deux roues dispose d’une boite contenant une batterie électrique rechargeable. Il faudra cependant attendre jusqu’en fin 2019 pour un début de commercialisation effective.

Dans l’immédiat, les autorités rwandaises saluent déjà cette initiative. « Le Rwanda salue les efforts d’Ampersand pour développer des motos propres et à faible teneur en carbone pour nos citoyens. Ces motos électriques émettent moins de CO2 que les motos à essence, ce sont les meilleures solutions à la pollution atmosphérique qui affecte actuellement notre environnement », déclare Coletha U Ruhamya, la directrice générale de l’Autorité rwandaise de gestion de l’environnement.

En plus d’être moins polluant, cette moto est plus accessible aux conducteurs. Pour s’en procurer, il ne faudra débourser qu’entre 1 300 et 1 400 dollars tandis qu’une moto à essence ordinaire coûte 1 900 dollars. L’e-Moto nécessite moins d’entretien et permet à son conducteur d’économiser jusqu’à 1 100 dollars par an. Une somme qui correspond à une partie des dépenses en carburant. Même si l’entreprise ne donne pas de détails précis, mais elle estime qu’avec les e-Motos, le nombre d’accidents de circulation va pouvoir légèrement diminuer à Kigali. Autant d’avantages qui pourraient faire décoller les ventes de ces deux roues électriques, grâce aux conducteurs de moto-taxi. On en compte 25 000 dans la capitale rwandaise.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région