ÉGYPTE : les autorités à l’école de la gestion des déchets en Allemagne

Par - Publié le / Modifié le

ÉGYPTE : les autorités à l’école de la gestion des déchets en Allemagne©leshiy985/Shutterstock

Les rencontres se multiplient ces dernières semaines entre les autorités égyptiennes et les responsables allemands responsables de la gestion des déchets. Objectif, s’inspirer du modèle allemand en la matière. Le prochain rendez aura lieu à Berlin le dimanche 27 janvier 2019.

L’Agence centrale pour la mobilisation publique et les statistiques (CAPMAS) estime qu’en Égypte, 44,8 % des ménages jettent leurs ordures dans la rue contre 55,2 % qui sont récupérées par des entreprises privées et des collecteurs publics d’ordures. Un chiffre qui donne le vertige pour un pays qui s’est engagé valoriser une bonne partie de ses déchets d’ici 2020…

Le gouvernement égyptien envisage donc de mettre en place une stratégie globale de gestion des déchets. Elle comprend l’élaboration de plans d’action visant à accroître l’efficacité des usines de recyclage de déchets situées dans les différents gouvernorats du pays, à fournir à certaines usines de nouvelles lignes de tri et de valorisation et de nouveaux équipements dotés des dernières technologies.

Pour réussir le plan national de gestion des déchets, qui est en cours d’élaboration, les autorités se tournent vers l’Allemagne qui fait partie des pionniers en matière de gestion des déchets en Europe. Une délégation composée du ministre de la Production militaire, du Développement local, de l’Environnement et du président de l’Organisation arabe pour l’industrialisation se rend ainsi le dimanche 27 janvier 2019 à Berlin. Objectif de ce voyage, se familiariser avec les dernières technologies utilisées dans le recyclage des déchets.

Des investissements allemands en vue !

Près de deux semaines avant le déplacement de la délégation égyptienne à Berlin, le Premier ministre Moustafa Madbouli a rencontré plusieurs responsables d’entreprises allemandes spécialisées dans la gestion des déchets. C’est le cas de Berliner Stadtreinigung (BSR) qui emploie plus de 5 400 personnes dans la capitale allemande. Avec un chiffre d’affaires de plus 554 millions d’euros, cette entreprise de service public détient six grands points de collecte pour les déchets dangereux, 16 usines de recyclage et quatre autres destinées à la production d’électricité.

Une belle expérience sur laquelle comptent s’appuyer les autorités égyptiennes pour améliorer la collecte et le recyclage des déchets dans tous les gouvernorats. Les trois entreprises reçues par Moustafa Madbouli à Berlin ont émis leurs souhaits d’investir en Égypte. Sur place, le recyclage des déchets peut rapporter gros. Dans le pays des pharaons, 80 millions de tonnes de déchets sont éliminées chaque année selon Khaled Fahmy, l’ancien ministre de l’Environnement.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21