BURKINA FASO : le Fonds vert pour le climat finance l’électrification rurale

Par - Publié le / Modifié le

BURKINA FASO : le Fonds vert pour le climat finance l’électrification rurale©Sebastian Noethlichs/Shutterstock

Le Fonds vert pour le climat (FVC) vient de débloquer 24,3 M€ pour le financement du projet Yeleen. Il s’agit du déploiement de mini-réseaux solaires dans 100 villages du Burkina Faso.

Le plan burkinabé d’électrification rurale peut en fin connaitre sa phase d’exécution. Car la moitié des fonds nécessaires sont disponibles. Le montant de l’enveloppe que vient de débloquer le Fonds vert pour le climat (FVC), pour la réalisation du projet dénommé Yeleen (lumière en langue locale), s’élève à 24,3 millions d’euros. Ce projet combinera une production d’énergie solaire photovoltaïque avec du stockage de batteries optimisée grâce aux fonctions de mini réseau intelligent, pour mieux adapter l’énergie solaire disponible à la demande et limiter l’utilisation nocturne. Ce qui permettra aux populations d’accéder pleinement à l’énergie renouvelable et de réduire les émissions de CO2.

Le plan Yeleen comporte trois volets. Mais le financement actuel du FVC concerne la composante d’électrification rurale basée sur la production d’énergie solaire, en particulier les mini-réseaux et les kits individuels (équipement à usage productif). La composante sera développée sous la supervision de l’Agence d’Électrification rurale du Burkina Faso (Aber). « Le projet Yeleen dispose d’un fort potentiel d’extensibilité et de reproductibilité au Burkina Faso et dans de nombreux pays d’Afrique subsaharienne. Il représente un cadre utile pour encourager les projets d’électrification rurale menés par le secteur privé afin d’accroitre l’accès à l’électricité et d’accélérer les investissements dans l’énergie verte. », a déclaré Pierre Telep, spécialiste des énergies renouvelables au FVC.

Le projet hors réseau Yeleen conduira à l’installation de 100 mini-réseaux sur une période de deux ans, alimentés par une capacité solaire photovoltaïque globale estimée à 11,4 mégawatts (MW), afin de permettre la connexion de 50 000 ménages dans 100 localités rurales électrifiées, dont 500 connexions productives. L’objectif étant d’établir un système juridique et règlementaire fonctionnel et des institutions compétentes et habilitées à développer ce modèle d’électrification rurale dans les autres provinces du Burkina Faso.

Yeleen, un projet également soutenu par la BAD, à hauteur de 18millions de dollars

En juillet 2018, la Banque africaine de développement (Bad) avait déjà annoncé un financement de 18 millions d’euros pour le plan d’électrification rurale du Burkina Faso.

Par la mise en œuvre de ce projet, le gouvernement veut également améliorer le cadre de vie des populations des campagnes. Il contribuera à la réalisation des objectifs du Programme énergétique à l’horizon 2020 : augmenter le taux d’accès de l’énergie à 45 % et porter à 50 % la part des énergies renouvelables dans le mix énergétique. Il permettra aussi de générer environ 181 emplois directs pour l’installation, l’exploitation et la maintenance des équipements.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région