Attac-Togo sensibilise les jeunes à la gestion des déchets de Lomé

Par - Publié le / Modifié le

Attac-Togo sensibilise les enfants de Lomé aux déchets et à l'environnement.

Jadis appelée « Lomé la belle », la capitale du Togo s’est transformée depuis quelques années en dépotoir de déchets de toute sorte. Mais des associations comme Attac-Togo suscitent de l’espoir en s’investissant dans la sensibilisation du public aux enjeux environnementaux.

Avec un peu plus de 800 000 habitants, la ville de Lomé, comme la majorité des villes au Togo, croule sous le poids des déchets. Depuis une décennie, les décharges se multiplient en lien avec une démographie galopante. Ce n’est donc plus une surprise pour personne d’apprendre que la capitale du pays perd son statut de « ville la plus propre du Togo ».

Conscients de cette situation, plusieurs organismes décident de prendre à bras le corps ce problème qui touche tout le monde. C’est le cas de l’association altermondialiste Attac-Togo dont l’action est désormais visible à Lomé. En quelques mois seulement, l’association a réussi à réduire le nombre de dépotoirs sauvages dans la ville. Mais elle veut également travailler avec les jeunes pour prévenir la naissance et le développement d’autres dépotoirs.

 

La sensibilisation au centre de sa stratégie de gestion des déchets

Pour réussir son défi, qui est de parvenir à un développement durable grâce à une meilleure gestion des déchets urbains, Attac-Togo veut d’abord sensibiliser. Pour ce faire, elle compte s’appuyer sur les jeunes qui représentent 60 % de la population (selon le dernier recensement qui date de 2012), et donc l’avenir du pays. Elle a dédié la dernière semaine du mois de mars 2018 à « la semaine du développement durable » avec en prime l’organisation d’une visite au sein d’AGR-Togo, une entreprise qui collecte et traite les déchets à Lomé.

Pour cet exercice, elle a convié les membres des clubs Attac-Togo qui se sont formés dans plusieurs établissements secondaires et universitaires. Pour Somabe A. qui préside l’un de ces clubs, « les déchets qui jonchent nos rues, s’ils ne sont pas convenablement gérés, représentent une menace mortelle pour l’écosystème. »

Dans la même veine, Attac-Togo va organiser un concours d’écriture sur la thématique environnementale. L’objectif ici est de mieux sensibiliser les jeunes sur les questions du développement durable et du changement climatique.

Jean Marie Takouleu

 

Pays

Plus sur le même thème

Plus dans la même région