AFRIQUE : un appel à candidatures du GCA sur l’adaptation climatique des villes

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE : un appel à candidatures du GCA sur l’adaptation climatique des villes© speedshutter Photography/ Shutterstock

Le Centre mondial pour l’adaptation (GCA) a besoin des services d’un cabinet basé en Afrique, en vue de la réalisation de son projet « Évaluation rapide des risques climatiques » (RCRA) dans quatre villes d’Afrique francophone. Le projet RCRA est mis en œuvre grâce au soutien de la Banque africaine de développement (BAD) via le Fonds de développement urbain et municipal (UMDF).

Selon la Banque africaine de développement (BAD), le développement de l’Afrique passe par l’adaptation et la résilience climatique des villes. C’est dans pour cette même raison que le Centre mondial pour l’adaptation (GCA) lance un appel à candidatures pour la sélection d’un cabinet basé en Afrique, en vue de la réalisation de son projet « Évaluation rapide des risques climatiques » (RCRA).

L’initiative qui bénéficiera dans un premier temps à quatre villes francophones du continent est soutenue par le Fonds de développement urbain et municipal (UMDF) de la BAD. À cet effet, le cabinet sélectionné participera à la mise en place de plusieurs initiatives visant l’adaptation des villes africaines aux impacts du changement climatique, notamment en matière de santé, de sécurité alimentaire, d’approvisionnement en eau, et de croissance économique.

« L’entreprise fournira un aperçu des initiatives passées et actuelles pertinentes pour l’adaptation au climat et le renforcement de la résilience, identifiera les principales parties prenantes et les initiatives pertinentes. La durée estimée de la mission n’excède pas 5 mois », indique le GCA.

Le financement climatique pour des villes durables

Le centre dont le siège se trouve à Rotterdam aux Pays-Bas, entend contribuer à la mise en place d’infrastructures urbaines résilientes et un programme de financement climatique adaptés aux problématiques environnementales des villes africaines afin de stimuler la croissance économique durable sur le continent d’ici à 2025. Cette ambition s’inscrit dans le cadre du Programme audacieux d’accélération de l’adaptation en Afrique (AAAP) initié par le GCA pour accompagner les investissements dans les secteurs de l’agriculture durable, et des technologies et de l’innovation.

Lire aussiAFRIQUE : au moins six métropoles dans un classement mondial des 100 villes durables

Dans le même temps, la Banque africaine de développement (BAD) met en œuvre l’Initiative pour les directeurs financiers municipaux en partenariat avec l’organisation Cités et gouvernements locaux unis (CGLU). Ce nouveau mécanisme qui sera mis en œuvre dès septembre 2022 permettra aux villes africaines de renforcer les sources de financement de leurs projets d’infrastructures en vue de l’accélération du développement urbain durable.

Pour plus d’informations sur l’appel à candidatures du GCA, cliquez ici.

Benoit-Ivan Wansi

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21