ZAMBIE : le gouvernement injecte 40 M$ pour un projet d’eau potable à Luapula

Par - Publié le / Modifié le

ZAMBIE : le gouvernement injecte 40 M$ pour un projet d’eau potable à Luapula©Serato/Shutterstock

Le gouvernement zambien a annoncé qu’il allait allouer 40 millions de dollars pour le Projet intégré d’approvisionnement en eau et d’assainissement des petites villes (ISTWSSP) de la province de Luapula. Il s’agit d’une partie des fonds prêtés au pays par le Fonds africain de développement (FAD) et destinés à quatre régions.

Le Projet intégré d’approvisionnement en eau et d’assainissement des petites villes (ISTWSSP) de la province de Luapula va bientôt être lancé. Cela fait suite à la décision du gouvernement d’y injecter 40,3 millions de dollars. Cet argent provient du Fonds africain de développement (FAD) qui avait attribué en 2016 pour financer des projets d’eau et d’assainissement dans quatre provinces de la Zambie.

Luapula est située dans le nord-ouest du pays, une province très arrosée, avec plusieurs cours d’eau et plusieurs lacs. Le cours d’eau le plus connu est sans doute la rivière Luapula qui sert de frontière avec la République démocratique du Congo (au sud de la province du Katanga) et d’émissaire au lac Bangwelo. La ressource en eau est ainsi très abondante dans cette région de la Zambie. Le projet que mène Luapula Water and Sewerage Company (LpWSC), a pour objectif de fournir de l’eau potable à 210 000 personnes. Dans cette province qui compte plus d’un million d’habitants, seulement 70 000 consomment une eau traitée par l’entreprise de service public régional.

Plusieurs chantiers en vue

Selon Kenneth Chense, le directeur général de LpWSC, le projet prévoit la construction des nouvelles stations de pompage d’eau, des usines de traitement et des réservoirs pour le stockage. Toujours dans le cadre de ce projet, plusieurs infrastructures d’eau potable seront rénovées. Kenneth Chense précise que d’ici la fin des travaux, le volume d’eau potable produite dans cette région augmentera de 4 500 m3.

« Le projet permettra également de remettre en état les réseaux d’assainissement existants à Mansa afin d’améliorer la collecte, le transport, le traitement et l’élimination des eaux usées », a déclaré Kenneth Chense. Mansa étant le district et la capitale provinciale de Luapula, elle fait partie des villes prioritaires de ce projet, au même titre que Samfya, Mwense et Kawambwa.

Le projet ISTWSSP s’inscrit dans le cadre du vaste Programme national d’approvisionnement en eau et d’assainissement en milieu urbain (NUWSSP). Lancé par le ministère du Développement de l’eau, de l’assainissement et de la protection de l’environnement, ce programme devrait toucher plusieurs zones urbaines et périurbaines en Zambie. Les provinces prioritaires sont Luapula, Muchinga, Nord et Ouest. D’où le financement du FAD, d’un montant de 135 millions de dollars.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région