TOGO : pour faciliter l’accès à l’énergie, l’État subventionne les kits solaires

Par - Publié le / Modifié le

TOGO : pour faciliter l’accès à l’énergie, l’État subventionne les kits solaires©Prisma Nova Photography/Shutterstock

Le gouvernement togolais a décidé de subventionner les kits solaires pour les foyers. L’objectif est de faciliter l’adoption de cette solution d’accès à l’énergie qui s’impose dans le monde rural, avec des fournisseurs diversifiés.

C’est une première en Afrique dans le secteur de l’énergie. L’État togolais subventionnera désormais les petits systèmes solaires à domicile. Cette nouvelle aide intervient alors que des entreprises sont en train de faciliter l’accès à l’énergie en milieu rural avec la commercialisation de kits solaires, fournissant de l’énergie en continu aux foyers.

La portée de cette solution est telle que, selon les données de Gogla, une association d’industriels, 285 000 systèmes solaires domestiques ont été vendus à des ménages au cours des six premiers mois de l’année 2018. Cette pénétration rapide est favorisée par le « mobile banking » qui permet à toute personne, où qu’il se trouve, d’avoir accès à un service financier, et ce, à tout moment, grâce à son téléphone portable. Le système se développe également grâce à un système favorisant le payement par petit montant dans un contexte où beaucoup de personnes n’ont pas la capacité de payer leur équipement d’un seul coup, ni même parfois un abonnement mensuel. C’est ici qu’intervient le « pay-as-you-go », c’est-à-dire le payement à l’usage. Le gouvernement togolais surfe donc sur cette dynamique. Désormais, il va émettre un bon mensuel pour des foyers utilisant ces petits systèmes solaires.

Une aubaine pour les entreprises et les populations ?

Au Togo, deux entreprises proposent des systèmes solaires pour des ménages. Il s’agit de Bboxx, une entreprise britannique, bien connue sur ce secteur, implantée aussi bien en Afrique de l’Ouest et de l’Est qu’en Afrique australe. Forcément, la décision des autorités suscite son enthousiasme. « Cette initiative pionnière constitue une avancée majeure dans la lutte contre un obstacle majeur à la réalisation de l’électrification universelle en Afrique », affirme Mansoor Hamayun, président directeur général de Bboxx.

Au Togo cette entreprise, qui emploie 600 personnes à travers le monde, s’est donné pour mission d’électrifier 300 000 ménages. Mais, au Togo, un autre acteur compte également préempter ce marché. Il s’agit de Soleva, un consortium formé de Wawa Energy Solutions et d’Aphlion Energy, qui affiche les mêmes objectifs que Bboxx. À eux deux, ces deux acteurs ont installé 10 000 kits solaires chez les ménages en zone rurale, au Togo en 2018.

Et puis, il y a des géants comme Électricité de France (EDF), que le dynamisme du marché des kits solaires ne laisse pas indifférents. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle, l’énergéticien français a pris une participation de 50 % dans le capital de Bboxx au Togo.

La décision des autorités togolaises de subventionner les kits solaires pourrait inspirer d’autres pays africains engagés dans des efforts pour l’électrification, surtout en zone rurale. Mais, si ce marché apparaît dynamique dans plusieurs régions du continent, il ne s’est pas encore imposé en Afrique centrale. Et pour l’instant, dans la sous-région, les pays comme, le Tchad ou encore la République centrafricaine (RCA) restent scotchés dans le bas du tableau, parmi les pays dans le monde où le taux d’accès à l’électricité reste trop faible.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21