TANZANIE : une plantation de canne à sucre sera bientôt transformée en réserve

Par - Publié le / Modifié le

TANZANIE : une plantation de canne à sucre sera bientôt transformée en réserve ©TigerStock's/Shutterstock

Les autorités tanzaniennes avec plusieurs organisations sont en train de mettre en place la réserve forestière de Magombera, dans le centre du pays. Pour cela, elles ont demandé une partie des plantations de canne à sacre appartenant à Kilombero Sugar Company.

Habituellement, les cultures industrielles contribuent à détruire la flore et la faune. Mais en Tanzanie, la situation va être inversée. Kilombero Sugar Company, une entreprise qui détient de grandes plantations de canne à sucre au centre du pays a accepté de céder une partie de ses terres pour la création de la réserve forestière de Magombera.

La demande est venue du gouvernement tanzanien. Dans un communiqué, l’entreprise dit avoir accepté cette proposition dans le souci de « contribuer à lutter contre le braconnage et le trafic du bois » qui sert à produire du charbon très prisé pour la cuisine dans la région. Mais la décision des dirigeants de Kilombero Sugar Company ne s’est pas faite d’un seul trait. La proposition du gouvernement de mettre en place une réserve forestière fait l’objet de négociations entre les communautés locales et l’entreprise depuis 2016. Finalement, elle a donc décidé de céder 1 226 hectares de terrain.

La réserve de Magombera

Jusqu’ici, Magombera était une simple forêt sans protection. Elle est établie sur une superficie de 2 600 hectares. Sa transformation en réserve forestière est l’œuvre du gouvernement qui est soutenu par plusieurs organisations non gouvernementales (ONG) à l’instar de Rainforest Trust. La participation des habitants de quatre villages situés autour de la zone a été aussi essentielle. C’est également l’aboutissement du combat de plusieurs défenseurs de la nature qui militent pour sa protection depuis les années 70. Ils estiment que la forêt de Magombera devrait disparaître avant 2020 si autorités ne réagissent pas.

Il faut dire que la forêt a été classée comme l’une des 10 premières zones prioritaires pour les primates en Tanzanie. Elle abrite des espèces de singes rares tels que le colobe rouge, une espèce menacée de disparition que l’on trouve exclusivement autour de cette zone de la forêt Magombera selon l’ONG Rainforest Trust. Les zones plus humides de cette forêt de montagne abritent également de nombreuses autres espèces, comme le galaga nain, l’un des plus petits primates du monde. De grandes espèces emblématiques telles que l’éléphant d’Afrique et l’hippopotame se trouvent également dans la forêt de Magombera, ainsi qu’une grande variété d’animaux plus petits. Il s’agit particulièrement des espèces endémiques telles que la grenouille roseau de Kilombero et le caméléon de Magombera en danger de disparition, qui a été découvert ici seulement en 2009.

La réserve forestière de Magombera vient s’ajouter à cinq autres nouvelles réserves (à gibiers) qui viennent d’être créées par le gouvernement dans le cadre de son projet Regrow.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter