TANZANIE : la construction du barrage de Stiegler’s Gorge débutera en juin 2019

Par - Publié le / Modifié le

TANZANIE : la construction du barrage de Stiegler’s Gorge débutera en juin 2019©Vinicius Bacarin/Shutterstock

Les autorités tanzaniennes ont annoncé récemment que la construction du barrage hydroélectrique de Stiegler’s Gorge allait commencer en juin 2019. Si tout se passe comme prévu, les travaux devraient être achevés dans un délai de 26 mois.

Le projet hydroélectrique Stiegler’s Gorge prend de plus en plus forme. Et le gouvernement tanzanien, pour qui ce projet est capital en matière de fourniture d’électricité, communique de manière assez régulière sur son avancée. Selon Medard Kalemani, le ministre de l’Énergie, la construction des infrastructures nécessaires à l’accueil des travailleurs de ce grand projet est achevée à 80 %. Il en est de même pour la construction des voies d’accès, l’approvisionnement en eau et en électricité du site. « Le projet sera achevé dans 26 mois, en 2022. Les entrepreneurs ont bénéficié de six mois de mobilisation et ils seront donc à pied d’œuvre sur le terrain en juin prochain » a annoncé Medard Kalemani. D’ici à la livraison du barrage, les travaux nécessiteront 30 MW d’électricité. De l’énergie qui sera fournie par l’entreprise publique Tanzania Electricity Supply Company (Tanesco).

Un projet validé par NEMC

Toutes les conditions sont mises en place pour assurer le bon déroulement des travaux, qui sont menés par Arab Contractors et Elsewedy Electric Company, deux entreprises égyptiennes. Leur choix a fait l’objet d’une grande célébration diplomatique, allant jusqu’à la visite du président égyptien Abdel Fattah al-Sissi à Dodoma.

En dépit de son degré d’avancement, le projet hydroélectrique de Stiegler’s Gorge reste la cible des critiques des défenseurs de l’environnement. Il est situé en plein cœur de la réserve Selous. Même si, le Conseil national de gestion de l’environnement (NEMC) en Tanzanie assure que la construction du barrage n’aura aucun impact sur l’écologie locale. C’est Samuel Gwamaka, son directeur général, qui l’a fait savoir lors d’une déclaration à la presse le 8 janvier 2019.

« Le projet hydroélectrique de Stigler’s Gorge est vital pour la construction d’une économie industrielle forte, d’où la nécessité de le développer sans affecter toutes les sources de la rivière Rufiji. Nous sommes déterminés à faire en sorte que toutes les sources d’eau des régions de Morogoro, Iringa, Dodoma, Njombe, Mbeya et Ruvuma soient bien protégées », a tout de même déclaré Samuel Gwamaka. Le projet hydroélectrique de Stiegler’s Gorge devrait permettre de produire 2 100 MW. Il comprend la construction d’un barrage dont la longueur du réservoir court sur 100 km, pour une superficie qui s’étend sur 1 350 km2 environ, et une hauteur qui s’élève à près de 134 m.

 

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter