TANZANIE : Dar es Salaam se dote d’une usine de traitement des boues de vidange

Par - Publié le / Modifié le

TANZANIE : Dar es Salaam se dote d’une usine de traitement des boues de vidange©Kungfu Choojai/Shutterstock

Les autorités tanzaniennes ont inauguré récemment une station de traitement des boues de vidanges à Tuangoma, dans le district de Temeke, dans la grande ville de Dar es Salaam. Cette installation permettra de produire du biogaz, des engrais et de l’eau purifiée pour le jardinage.

Dar es Salaam, un port commercial et surtout une grande ville située à l’est de la Tanzanie. Peuplée de plus de 6 millions d’habitants, la plus grande ville du pays souffre de problème d’accès à l’assainissement. Pendant la saison des pluies, la ville est inondée, les fosses septiques se remplissent. Le trop-plein se déverse dans la nature, rendant certains quartiers insalubres. C’est le cas à Tuangoma, dans le district de Temeke.

Sur place justement, Dar es Salaam Water and Sewerage Authority (Dawasa) vient de construire une usine de traitement des boues de vidanges. Objectif, éviter les décharges dans les rivières de la ville et surtout encourager les habitants à vider leurs fosses septiques. La cérémonie de mise en service s’est déroulée en présence de Juma Aweso, le vice-ministre tanzanien de l’Eau.

Un projet qui en cache un autre

La station de traitement des boues de vidange de Tuangoma est capable de traiter 50 m3/s de matière fécale par jour. Cette matière servira à produire du biogaz et des engrais. Les eaux usées de l’usine seront traitées et seront réutilisées pour le jardinage. Selon Juma Aweso, l’objectif du gouvernement tanzanien est de recourir davantage à de telles installations à Dar es-Salaam et dans l’ensemble du pays, en particulier dans les zones périphériques, pour la commodité de la population. Il aimerait construire ces stations de traitement des boues de vidanges dans les zones rurales « où plus de 90 % de la population utilise des latrines à fosse », pour encourager les efforts visant la collecte, le transport et le traitement de matière fécale.

La réalisation de ce projet a reçu le soutien de WaterAid, une organisation plutôt connue pour son travail dans le secteur de l’eau, et le People Development Fund (PDF). Ces deux acteurs ont également soutenu la construction d’un puits qui permet de pomper de l’eau propre depuis la nappe phréatique. Situé dans le quartier Mbagala (dans le district de Temeke), il dispose d’une capacité de production de 236 000 m3 par jour. Cette eau est transportée dans un réservoir grâce à 11 km de conduites.

 

Dawasa a inauguré cette installation dans la foulée de la mise en service de l’usine de traitement des boues de vidanges. L’eau de ce puits est destinée aux habitants des quartiers Kiburugwa, Kilungule et Charambe.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21