TANZANIE: Arab Contractors et Elsewedy vont construire le barrage de Stiegler’s Gorge

Par - Publié le / Modifié le

TANZANIE: Arab Contractors et Elsewedy vont construire le barrage de Stiegler’s Gorge ©Sopotnicki/Shutterstock

L’entreprise égyptienne Arab Contractors a remporté le contrat pour la construction du barrage hydroélectrique de Stiegler’s Gorge d’une capacité de 2 100 MW. Elle exécutera ce mégaprojet en partenariat avec Elsewedy Electric Company, une autre compagnie égyptienne.

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi se déplacera en personne en Tanzanie. Invité par son homologue John Magufuli, il devrait participer à la pose de la première pierre pour la construction du barrage hydroélectrique de Stiegler’s Gorge, à l’est du pays. Ce déplacement souhaité par Dodoma n’est pas anodin. C’est Arab Contractors, une entreprise égyptienne qui a été choisie pour construire cette infrastructure. Elle a décidé d’honorer ce contrat via une coentreprise avec son compatriote Elsewedy Electric Company.

Le président égyptien a laissé entendre que le chantier serait réalisé de sorte que le barrage de Stiegler’s Gorge fasse la fierté de l’Égypte et de la Tanzanie. « Le projet hydroélectrique de Stiegler’s Gorge va mettre fin aux problèmes d’électricité du pays, soutenir les industries locales en leur fournissant de l’électricité et permettre de vendre le surplus à l’étranger », a déclaré Medard Kalemani, ministre tanzanien de l’Énergie.

Le plus grand barrage de la Tanzanie

Avec une capacité 2 100 MW, le barrage hydroélectrique de Stiegler’s Gorge sera l’un des plus importantes de la sous-région Afrique de l’Est, voire même d’Afrique. Il sera construit sur la rivière Rufiji. Son réservoir d’eau affichera une longueur de 100 km pour une superficie de 1 350 km2. La hauteur du barrage sera d’environ 134 m. Le gouvernement va investir plus de 3,6 milliards de dollars pour la construction de ce grand barrage. Un coût qui suscite de nombreuses critiques dans la classe politique tanzanienne, alors que le budget de l’État pour l’exercice 2018-2019 n’est que de 14 milliards de dollars.

L’autre point de friction à propos de ce projet concerne sa situation géographique. Mais cette fois, la critique vient des défenseurs de l’environnement. Le barrage sera construit en plein cœur de la réserve à gibier de Selous. Elle s’étend sur une superficie de 20 000 km2. Lors de la préparation du site du barrage, 2,6 millions d’arbres seront coupés. L’Union internationale pour la conservation de la nature (UICN) estime que le projet de barrage de Stiegler’s Gorge est susceptible d’avoir un impact potentiellement négatif sur la faune de la région, en particulier sur le rhinocéros noir en danger critique et dont tente en vain de perpétuer l’espèce. Des critiques négligés par le gouvernement qui a fait le choix du développement industriel de la Tanzanie, au détriment de la flore et de la faune.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région