SOUDAN : 31,3 M$ de la BAD pour l’eau potable dans le Nord et le Sud Kordofan

Par - Publié le / Modifié le

SOUDAN : 31,3 M$ de la BAD pour l’eau potable dans le Nord et le Sud Kordofan ©Jen Watson/Shutterstock

La Banque africaine de développement (BAD) vient d’allouer 31,3 millions de dollars au Soudan. Les fonds sont destinés à financer un projet d’eau potable et d’assainissement en milieu rural dans le Nord et le Sud Kordofan, deux États situés au sud du Soudan.

L’approvisionnement en eau potable devrait bientôt connaître une amélioration dans les États du Nord et du Sud Kordofan au Soudan. Et ce grâce à un financement de 31,3 millions de dollars que vient de valider la Banque africaine de développement (BAD), après approbation du Conseil d’administration de cette institution financière panafricaine.

Inclus dans cette enveloppe, 30 millions de dollars proviennent du Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêt à taux concessionnels de la BAD. À travers le Fonds d’affectation spéciale de l’Initiative pour l’approvisionnement en eau et l’assainissement dans les zones rurales (RWSSI), la BAD a également fourni un don de 1,3 million de dollars. Les 31,3 millions de dollars serviront à moderniser les installations hydrauliques et sanitaires dans les zones rurales au Nord et au Sud Kordofan.

« Le projet améliorera les moyens de subsistance et renforcera la résilience aux changements climatiques dans les deux États, y compris les communautés nomades, en améliorant la fiabilité des services d’approvisionnement en eau et d’assainissement et en renforçant le système de santé publique au profit de quelque 435 000 personnes », indique la BAD.

Il permettra également de réduire les tarifs d’eau potable pratiqués dans les deux États. Selon la BAD, l’eau coûte actuellement entre 9 et 12 fois plus cher dans ces États que dans d’autres parties du Soudan. Cela témoigne du retard pris par la région en matière d’approvisionnement en eau potable. Il est dû en partie à une rébellion armée qui handicape le développement du Sud Kordofan. C’est dire combien le financement de la BAD représente un espoir dans cette région au climat particulièrement aride.

Les efforts d’approvisionnement seront également bénéfiques pour l’économie dans les zones rurales concernées. Il s’agit notamment de l’élevage de bovins. La BAD estime ainsi que la modernisation des installations d’eau potable permettra d’abreuver 300 000 têtes de bétail.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21