SOMALIE : la FAD finance un projet d’eau potable d’assainissement à Kismayo et Baidoa

Par - Publié le / Modifié le

SOMALIE : la FAD finance un projet d’eau potable d’assainissement à Kismayo et Baidoa©hecke61/Shutterstock

Le projet d’adduction d’eau urbaine de Kismayo et Baidoa vient de décrocher près de 12 millions de dollars en provenance du Fonds africain de développement (FAD), une filiale du groupe de la Banque africaine de développement (BAD).

Le conseil d’administration du groupe de la Banque africaine de développement (BAD) vient d’émettre un avis favorable concernant le financement de deux projets de développement en Somalie. Il s’agit de deux subventions d’une valeur totale de 28,8 millions de dollars du Fonds africain de développement (FAD), le guichet de prêts à taux concessionnels de la BAD.

Ces fonds serviront à financer la mise en œuvre d’un projet de réhabilitation des réseaux routiers régionaux et le projet d’adduction d’eau urbaine de Kismayo et Baidoa, situées respectivement dans l’État de Jubbaland et du Sud-Ouest. Pour l’eau potable, le FAD met à la disposition du gouvernement somalien 11,99 millions de dollars.

Le projet d’adduction d’eau urbaine de Kismayo et Baidoa conduira à la réalisation d’une étude d’évaluation des ressources en eau de la ville de Kismayo. Cet état des lieux permettra ensuite la conception et la construction adaptée d’un système d’approvisionnement. Le gouvernement somalien mettra également en place un système de surveillance des eaux souterraines dans la ville de Baidoa. Ce dernier permettra d’effectuer des forages. Certains établissements d’enseignement, des centres de santé et des marchés bénéficieront également d’une amélioration des installations d’approvisionnement en eau et des infrastructures d’assainissement, ainsi que d’une formation des équipes à la promotion de l’hygiène. Le projet devrait démarrer d’ici à la mi-septembre 2019 et s’achever à la même période de l’année en 2023.

Le projet financé par la BAD bénéficiera à plus de 200 000 habitants de Kismayo et Baidoa, ainsi que des localités satellites. Selon le gouvernement somalien, le projet d’adduction d’eau urbaine des deux localités permettra surtout de soulager les populations déplacées « qui représentent 43 % de la population et qui ont contribué de manière significative à la croissance du secteur informel urbain dans les deux villes, et qui éprouvent de grandes difficultés dans l’approvisionnement en eau potable et aspirent à un meilleur service d’assainissement ».

Jean Marie Takouleu

Catégories
Tags

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21