RWANDA : le FEM va investir 7 M$, en priorité pour les projets de villes durables

Par - Publié le / Modifié le

RWANDA : le FEM va investir 7 M$, en priorité pour les projets de villes durables ©Dereje/Shutterstock

Le Fonds pour l’environnement mondial (FEM) va injecter 7 millions de dollars pour des projets de développement durable au Rwanda. L’annonce a été faite lors d’une réunion à Kigali du FEM à laquelle prenaient part les pays d’Afrique de l’Est.

Kigali, la capitale du Rwanda a abrité récemment une réunion du Fonds pour l’environnement mondial (FEM) pour les pays d’Afrique de l’Est. Étaient donc présentes les délégations venues de Madagascar, de Maurice, du Kenya, de l’Éthiopie, d’Ouganda, de la Somalie, des Comores, des Seychelles, du Soudan du Sud, de la Tanzanie, de Djibouti et d’Érythrée. Lors de cette rencontre, cette institution financière dédiée à la lutte contre le changement climatique, a annoncé qu’elle allait investir 7 millions de dollars au Rwanda.

Cet argent sera destiné en priorité à des projets de villes durables en cours en ce moment dans le pays de Paul Kagame. « Nous prévoyons de consacrer ces fonds au programme des villes durables, qui est l’une de nos priorités. Notre stratégie nationale de développement prévoit des actions en faveur du développement des villes vertes, en termes de gestion des ressources en eau et de protection des zones humides, où doivent être concentrés les moyens. Ils seront davantage axés sur la remise en état des zones humides et sur le soutien aux populations vivant dans ces zones », a annoncé dans la foulée Coletha Ruhamya, directrice générale de l’Autorité de gestion de l’environnement du Rwanda (Rema).

Une vision de développement durable

Les fonds du FEM tombent à point nommé puisque le Rwanda est en train de mettre en place un programme de développement des villes secondaires écologiques. Ce dernier va permettre le développement de six villes secondaires, avec pour objectif de désengorger les grandes villes du pays qui suffoquent déjà eu égard à la croissance de la population. Mais une partie de cet argent pourrait également être allouée à d’autres projets liés à la lutte contre la dégradation des terres, la gestion des déchets, la protection des écosystèmes et de la biodiversité, ainsi que la prévention contre les inondations.

Le FEM a annoncé sa volonté de soutenir davantage des projets de développement humain dans les pays africains. « Nous exhortons les pays à planifier des projets qui transforment les vies comme la sécurité alimentaire. Au Rwanda, nous avons financé des projets dans les domaines de la biodiversité, de la dégradation des sols, de la gestion des produits chimiques et des déchets et des eaux internationales, entre autres », a affirmé Susan Matindi Waithaka, responsable des relations pays au FEM pour l’Afrique. Cette institution basée à Washington, aux États-Unis, a déjà injecté plus de 160 millions de dollars dans 45 projets au Rwanda.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région