RDC : Gridworks recherche des subventions de 35 M$ pour son projet d’off-grid

Par - Publié le / Modifié le

RDC : Gridworks recherche des subventions de 35 M$ pour son projet d’off-grid ©MilaCroft/Shutterstock

Gridworks, qui développe le projet solaire « Essor A2E » avec le groupe Eranove et l’AEE (Association of Energy Engineers) recherche des capitaux pour son lancement. Le projet permettra d’électrifier les populations vulnérables en République démocratique du Congo (RDC) via l’off-grid solaire. La plateforme de développement et d’investissement espère mobiliser 35 millions de dollars de subventions en capital auprès des institutions internationales de financement du développement (IFD).

Le projet « Essor A2E » du gouvernement de la République démocratique du Congo (RDC) progresse. Gridworks, l’une des trois entreprises sélectionnées en novembre 2020 pour sa mise en œuvre lance un appel à investissement auprès des institutions internationales de financement du développement (IFD). La plateforme de développement et d’investissement souhaite mobiliser 35 millions de dollars de subventions en capital. Ces fonds devraient permettre de démarrer le projet « Essor A2E » que Gridworks développe en partenariat avec le groupe panafricain Eranove et l’AEE (Association of Energy Engineers).

Une initiative de 100 millions de dollars

Les 35 millions de dollars requis par l’entreprise Gridworks basée à Londres au Royaume-Uni, permettront de lancer la première phase du projet « Essor A2E », qui comprend l’installation des centrales solaires hybrides de Bumba, Isiro et Gemena en RDC. Les centrales auront une capacité comprise entre 3 et 10 MW et seront soutenues par des générateurs diesel.

La première phase de l’initiative Essor A2E sera suivie d’une deuxième qui reproduira le « système éprouvé pour accroître les investissements dans le secteur (off-grid) ». La Banque africaine de développement (BAD) qui soutient le projet estime que la première phase d’Essor A2E permettra d’électrifier 21 200 ménages, 2 100 petites et moyennes entreprises (PME), ainsi que des bâtiments publics.

La mise en œuvre complète du projet « Essor A2E » nécessitera un investissement de 100 millions de dollars. Les 65 millions de dollars restants seront des apports en capitaux propres provenant de Gridworks, Eranove et AEE ; ainsi que des emprunts bancaires.

Inès Magoum

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21