NIGERIA : la Corée du Sud soutient le projet de smart city écologique de Suleja

Par - Publié le / Modifié le

NIGERIA : la Corée du Sud soutient le projet de smart city écologique de Suleja© Dutourdumonde Photography/Shutterstock

Lors d’une réunion à Abuja, le vendredi 23 novembre 2018, l’ambassadeur de la Corée du Sud au Nigéria, a révélé que son pays était prêt à soutenir la transformation de Suleja, en Smart City. Le plan d’urbanisation écologique de la ville comprend entre autres, des compteurs, des lampadaires intelligents et dans une large mesure, 25 centrales solaires.

Un mémorandum d’accord entre le gouvernement sud-coréen et le gouvernement de l’État du Niger au Nigéria, visant le développement des infrastructures durables et bas-carbone dans la ville Suleja (située au nord de la capitale Abuja), sera bientôt signé. C’est ce qui ressort de la déclaration finale de la réunion du 23 novembre 2018 à Abuja dans les locaux de l’ambassade de la Corée du Sud au Nigéria. Le chef de cette mission diplomatique était à huis clos avec le gouverneur de l’État du Niger.

« De nombreuses entreprises et investisseurs sud-coréens seront intéressés par le projet et nous sommes prêts à les contacter et à faire en sorte que les objectifs de ce projet soient dépassés » a déclaré Lee In Tae, ambassadeur de la Corée du sud au Nigéria.

Une ville intelligente pour environ 100 000 personnes

L’engagement du pays asiatique vient conforter le plan d’urbanisation de Suleja. La métamorphose de cette ville musulmane de prêt de 250 mille âmes, est basée sur des composantes telles que : les compteurs et les lampadaires intelligents, les maisons intelligentes (à faible consommation électrique) et les installations permettant de recharger des véhicules électriques et autonomes.

Plus précisément, le projet de smart City à Suleja comporte trois volets : premièrement, la planification, et la construction d’une ville intelligente pour environ 100 000 personnes ; deuxièmement, l’établissement d’une usine d’assemblage pour les systèmes et composants d’énergie renouvelable tels que les panneaux solaires, les réfrigérateurs solaires, les ventilateurs, les réseaux intelligents et les micro-réseaux ; et troisièmement, la création d’un institut de technologie pour former les jeunes à la réparation, à la commercialisation et à la fabrication des appareils d’énergies renouvelables et des systèmes et composants à haute efficacité énergétique.

La Corée du Sud s’est également engagée à collaborer avec le gouvernement local de l’État du Niger, dans les domaines du développement d’un système métropolitain et de centrales solaires dans chacune des 25 zones de son territoire.

L’étude de faisabilité réalisée par une entreprise sud-coréenne

La Corée du Sud est en passe de devenir une référence mondiale dans le domaine des villes durables. Sa récente réalisation, la cité écologique de Songdo, 610 hectares situés à 65 km de la capitale Séoul est présentée par le reste du monde comme un modèle écologique à suivre. Avec 30 % de gaz à effet de serre en moins que toute autre ville écologique dans le monde, Songdo fait la preuve qu’il est possible de conjuguer urbanisme et écoresponsabilité, à l’échelle d’une cité.

C’est donc fort de cette expertise que l’ambassadeur sud-coréen au Nigéria a précisé que l’étude de faisabilité et la préparation du plan directeur du projet d’écolo-transformation de Suleja, qui sont d’ailleurs sur le point de débuter, seront l’œuvre d’une entreprise sud-coréenne.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21