NIGERIA : la Banque mondiale investit 495 M$ dans plusieurs projets hydrauliques

Par - Publié le / Modifié le

NIGERIA : la Banque mondiale investit 495 M$ dans plusieurs projets hydrauliques ©ballykdy/Shutterstock

Le gouvernement du Nigeria a annoncé qu’il allait recevoir un prêt de 495 millions de dollars de la Banque mondiale. L’argent est destiné à soutenir des projets d’eau potable, d’irrigation et hydroélectriques dans plusieurs Etats du pays.

La Banque mondiale va accorder 495 millions de dollars au Nigeria. L’annonce est faite par Suleiman Adamu, ministre des Ressources en eau. Cet engagement concerne d’abord l’irrigation avec la réhabituassions des terres irriguées et des systèmes d’irrigation. Le gouvernement central du Nigeria avec le soutien des gouvernements locaux compte augmenter la superficie irriguée de l’ordre de 42 000 hectares. Cette extension va concerner les États situés au nord du pays à l’instar de Sokoto, Katsina, ou encore Zamfara.

Le gouvernement d’Abuja voudrait également utiliser les fonds de la Banque mondiale pour refinancer le projet hydroélectrique Farin Ruwa. Il est situé dans l’État de Nasarawa, au centre du Nigeria. La construction du barrage a commencé en 2001. Plus de 6 ans après, les travaux étaient achevés seulement de 60 %. Jusqu’aujourd’hui, le barrage n’a toujours pas été livré. Selon Tanko Al’Makura, gouverneur de l’État de Nasawara, ce retard est dû à un manque de financement. Le projet hydroélectrique de Farin Ruwa, près des chutes et des cascades du même nom, est prévu pour fournir 20 MW d’électricité aux populations de l’État de Nasawara.

 

Des projets d’approvisionnement en eau potable

 

Le projet hydroélectrique de Farin Ruwa est très important pour les populations de l’État de Nasawara. C’est ce qui exemple la présence de son gouverneur lors de l’annonce du financement de la Banque mondiale. Une partie des eaux du barrage sera destinée à la consommation des populations. « C’est une étape louable du gouvernement et nous nous engageons à l’aider à mener à bien et rapidement ce projet. Le gouvernement de Nasarawa respectera les termes de l’accord (de financement) en fournissant les documents importants du projet », a promis Tanko Al’Makura.

Le ministre des Ressources en eau du Nigeria a également évoqué deux projets d’approvisionnement en eau potable. Le premier est situé dans la ville de Kazaure, la capitale de l’État de Jigawa. La première phase du projet a été inaugurée en mars 2018. Il s’agissait pour Kazaure Water Supply de mettre en place un système d’approvisionnement fournissant 10 000 m3 d’eau potable par jour grâce à la réhabilitation et à l’amélioration des installations existantes, afin de répondre aux besoins en eau d’environ 15 000 personnes vivant dans la ville de Kazaure et les environs. Ce projet a coûté au moins 3,7 milliards de nairas, soit plus de 10 millions de dollars. Le deuxième projet d’approvisionnement en eau potable se trouve dans la ville de Dukku, dans l’État de Gombe.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21