MAURITANIE : le gouvernement veut installer 300 forages d’ici à 2020

Par - Publié le / Modifié le

MAURITANIE : le gouvernement veut installer 300 forages d’ici à 2020©SkycopterFilms Archives/Shutterstock

Le gouvernement mauritanien annoncé son intention de faire construire 300 forages pour alimenter les populations en eau. L’enveloppe dédiée avoisine les six millions de dollars. Les premiers forages seront disponibles en 2020.

La nouvelle est tombée à la mi-juillet 2019. La Mauritanie veut construire 300 nouveaux forages d’ici à 2020. La ministre mauritanienne de l’Hydraulique et de l’Assainissement l’a annoncé au cours d’une session ordinaire de l’Assemblée nationale. Ces forages permettront d’alimenter plusieurs localités mauritaniennes en eau, surtout les populations situées dans les zones de pâturages. Le projet coûtera à l’État la somme de 250 millions d’Ouguiya MRU, soit un peu plus de six millions de dollars. La construction de ces forages fait suite à un contrat-programme signé entre le gouvernement mauritanien et la Société nationale des forages et des puits (SNFP) qui se chargera de la mise en œuvre du projet.

Deux cents études hydrogéologiques et géophysiques ont été menées quelques mois plutôt. Elles ont permis de déterminer des points d’eau et de forer des puits dans certaines zones de pâturages. Une prospection a également été réalisée sur 400 sites, et plus de 220 puits ont été forés. D’après la ministre, la SNFP va renforcer ses capacités afin de mettre en service des forages de qualité, dans le respect des délais impartis.

Depuis 2008, la Mauritanie s’est lancée dans une série de programmes visant à améliorer l’accès à l’eau. En 2018, un rapport dressé par les autorités révélait que le taux d’accès à l’eau potable avait presque doublé en dix ans, passant de 44 à 70 %. Pendant cette période, près de 1100 réseaux d’adduction en eau potable et 650 puits ont été implantés de part et d’autre du pays. Des infrastructures qui profitent à 1,2 million de Mauritaniens. Pendant cette même décennie, le taux de couverture en assainissement est passé de 20 à 65 %. Tout récemment, en mai 2019, la Mauritanie a signé un accord de financement avec la France pour une enveloppe de 11 millions d’euros concernant le financement de projets hydrauliques.

Luchelle Feukeng

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21