MALI : la Norvège signe un accord bilatéral sur le projet solaire de 33 MW de Ségou

Par - Publié le / Modifié le

MALI : la Norvège signe un accord bilatéral sur le projet solaire de 33 MW de Ségou© Douw de Jager/Shutterstock

Un accord vient être signé entre les gouvernements malien et norvégien pour le lancement des travaux de construction de la centrale solaire photovoltaïque de Ségou dans le sud du Mali. Elle sera dotée d’une capacité de 33 MW.

Le projet solaire de Ségou s’apprête à entrer dans sa phase construction. Un accord vient d’être signé entre le Premier ministre du Mali Boubou Cissé, et celui de la Norvège Erna Solberg. Le projet de construction d’une centrale solaire photovoltaïque à Ségou est soutenu par le gouvernement norvégien. C’est d’ailleurs un producteur indépendant d’électricité (IPP) norvégien qui est à la tête du consortium ayant remporté l’appel d’offres pour la construction de cette centrale, qui sera situé à 240 km de Bamako, la capitale du Mali.

Il s’agit de Scatec Solar qui détient 51 % des parts de l’entreprise ad hoc Ségou Solar S.A. Les autres membres du consortium sont : IFC InfraVentures (30 %), une filiale de la Banque mondiale et Africa Power (19 %), une entreprise locale.

Une capacité attendue de 33 MW

Selon la Banque africaine de développement (BAD) qui soutient le projet, la centrale solaire de Ségou sera composée de 104 764 panneaux solaires, montés sur des pieux d’acier, et d’environ 10 conteneurs onduleurs/transformateurs sur une seule parcelle de terrain d’une superficie de 87 hectares, dont 50 seront exploités pour le projet de 33  Douw de Jager Douw de JagerMW. La centrale photovoltaïque proprement dite occupera 47 ha. Le reste sera constitué par une aire logistique d’environ 2,6 ha, un poste médical, etc.

La centrale sera raccordée au réseau national du Mali via le poste de l’entreprise publique Électricité du Mali (EDM) à Ségou, située à environ 2,8 km du site de la centrale solaire. La solution de raccordement retenue pour ce projet comprend la construction de deux lignes souterraines de 33 kV reliant la centrale au poste. Ce projet a déjà fait l’objet de la signature d’un contrat d’achat d’électricité (CAE) avec EDM pour une durée de 25 ans.

La construction de la centrale solaire nécessitera un investissement de 48,4 millions d’euros. Le financement sera assuré en partie grâce à des prêts contractés auprès de la BAD à travers son programme de valorisation à grande échelle des énergies renouvelables, SREP (Scaling Up Renewable Energy Program in Low Income Countries), la Société financière internationale (SFI), une filiale de la Banque mondiale en charge du financement des entreprises et l’Agence norvégienne de coopération pour le développement. La centrale solaire de Ségou devrait permettre d’éviter les émissions de 33 000 tonnes de CO2 par an.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21