KENYA : UK Aid Direct finance un projet de recyclage communautaire près de Nairobi

Par - Publié le / Modifié le

KENYA : UK Aid Direct finance un projet de recyclage communautaire près de Nairobi© Scott Woodham Photography/Shutterstock

Le gouvernement britannique a annoncé qu’il allait financer un projet de recyclage communautaire des déchets près de Nairobi, la capitale kenyane. Il le fera par le biais d’UK Aid Direct, un fonds public dédié aux organisations qui travaillent à la réduction de la pauvreté.

WasteAid, une organisation regroupant des professionnels du recyclage des déchets, et Kwa-Muhia Environmental Group (KMEG), une structure locale, se sont donné la main pour construire une unité de recyclage communautaire des déchets à Kwa-Muhia, une localité défavorisée de 7 000 personnes, située sur la rive sud du lac Naivasha, près de Nairobi, la capitale du Kenya. Elles recevront le soutien financier du gouvernement britannique, qui passera par UK Aid Direct, un fonds public dédié aux organisations qui travaillent à la réduction de la pauvreté.

La somme exacte qu’injectera UK Aid Direct n’a pas été dévoilée, mais ce financement devrait s’étendre jusqu’en 2020. KMEG jouera un rôle très important, notamment concernant la sensibilisation et la formation de la population à la collecte et au recyclage des déchets. L’usine de recyclage des déchets va permettre, quant à elle, d’éliminer les résidus qui polluent la localité, tout en créant de la valeur.

D’une pierre deux coups !

« Ce projet améliorera la santé publique des habitants du village, en réduisant les maladies propagées par les déchets, en particulier parmi les jeunes enfants qui jouent dans les décharges. Nous tendons la main à tous les membres de la communauté pour nous aider dans ce projet. Nous travaillons avec les plus défavorisés dans notre mission vers le zéro déchet », explique Duncan Oloo, le chef de projet de KMEG.

Les déchets récoltés auprès des habitants du village vont servir à fabriquer des outils qui favoriseront le développement de la localité. En Gambie, où WasteAid intervient déjà, les déchets plastiques sont transformés par les communautés en pavés. Ce matériau est ensuite acheté par les opérateurs locaux pour la construction des maisons ou l’aménagement de la voirie. Mais tout ceci passe par la formation des populations qui sont au centre du projet.

Au Kenya, le projet de recyclage porté par WasteAid et KMEG à Kwa-Muhia, permettra à long terme d’assainir le lac Naivasha. « Ce projet, financé par le Royaume-Uni, mettra un terme à la pollution du lac Naivasha, qui est une zone humide d’importance internationale. Dans l’ensemble, le projet favorise les populations, leur patrimoine environnemental et l’économie locale », explique Duncan Oloo. Le lac d’eau douce de Naivasha couvre une superficie de 139 km2. Il est entouré par 64 km2 de marais et héberge de gros mammifères comme l’hippopotame. C’est surtout est un sanctuaire pour la survie de 400 espèces d’oiseaux.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21