KENYA : Sistema.bio va équiper les petits exploitants agricoles de biodigesteurs

Par - Publié le / Modifié le

KENYA : Sistema.bio va équiper les petits exploitants agricoles de biodigesteurs©nikkytok /Shutterstock

La Banque mondiale vient d'accorder à l'entreprise kényane de production des biodigesteurs, Sistema.bio, un crédit d'investissement de 350 000 dollars, soit 35 millions de shilling kényan (KSH). La dette convertible va permettre à Sistema.bio d'installer 43 500 exemplaires de son produit dans le centre du pays.

Le quotidien des fermiers de Nyeri va connaitre une double révolution : la fourniture d’un engrais organique très efficace et l’accès à une énergie durable, à savoir le biogaz. Raymond Chepkwony, Country Manager de Sistema.bio, a annoncé le 17 mai dernier l’installation des 43 500 biodigesteurs dans ce comté situé dans la province du centre du Kenya. La décision est consécutive à un crédit de 35 millions de shilling kényan (350 000 dollars), accordé par Kenya Climate Ventures, un fond de la Banque mondiale qui promeut les initiatives rurales d’atténuation des changements climatique. « Nous sommes sur la bonne voie pour développer nos interventions au Kenya et ce cycle de financement va  nous permettre d’offrir un impact durable et positif sur un grand nombre de petits exploitants agricoles, dans plusieurs régions Kényanes tout d’abord, mais avec en ligne de mire une expansion régionale au-delà des frontières « , a déclaré Chepkwony.

Le Biogesteur Sistema.bio

Le biodigesteur Sitstéma.bio, doté d’un réacteur hybride qui accélère le processus de méthanisation, offre premièrement aux agriculteurs, une plus grande quantité d’énergie, tout en maintenant les coûts mensuels à peu près au même niveau qu’ils dépenseraient pour le bois de chauffage, le charbon de bois et le pétrole lampant. Des combustibles qui, à l’opposé du biogaz, noircissent les marmites et dégage du CO2, sans parler des particules fines qui s’incrustent dans les poumons et provoquent des maladies respiratoires.

Deuxièmement,  les populations rurales vont gérer de manière rentable, tous les déchets organiques produits dans leurs foyers. Si cela leur permet préserver l’environnement et leur santé, l’objectif global du projet est d’augmenter la productivité des exploitations agricoles avec des engrais organiques, de réaliser un retour sur investissement adéquat et d’économiser du temps et de l’argent.

Afin de faciliter l’acquisition du biodigesteur, Sistema.bio fournit aux agriculteurs des plans de paiement, sans intérêt. C’est-à-dire que les tranches de paiement par échelonnement seront fixées à la mesure des dépenses mensuelles de combustibles précédemment consentis par les agriculteurs.

Doté d’un chiffre d’affaire estimé cette année à 15 millions de KSH, Sistema tire ses revenus de la vente des biodigesteurs et de la vente d’accessoires utilitaires pour la cuisson, le chauffage, l’énergie mécanique et la production d’électricité. A l’actif de sa longue expérience dans le domaine, l’on note  la construction, l’installation et surveillance des programmes de production de biogaz pour plus de 300 ménages au Kenya.

 Boris Ngounou

Catégories
Pays

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21