KENYA : la géothermie, une aubaine pour les agriculteurs du comté de Nakuru

Par - Publié le / Modifié le

KENYA : la géothermie, une aubaine pour les agriculteurs du comté de Nakuru © dubes sonego/Shutterstock

Les agriculteurs du comté de Nakuru à l’ouest du Kenya utilisent de plus en plus la géothermie dans leurs activités. Cela a été rendu possible grâce notamment à des initiatives de la Geothermal Development Company (GDC), l’entreprise responsable de la promotion de cette source d’énergie au Kenya.

Le Kenya est le premier pays producteur d’énergie géothermique en Afrique. Selon le rapport Renewables Global Status 2018, elle dispose d’une capacité de production de 700 MW. Cette capacité pourrait augmenter sensiblement d’ici 2020, d’autant plus que plusieurs projets d’exploration et d’exploitation sont en cours dans ce pays d’Afrique de l’Est. Et les autorités, en charge de la valorisation de cette source d’énergie fiable, comptent en faire profiter plusieurs secteurs d’activité à travers le pays.

Dans le comté de Nakuru, ce sont les agriculteurs qui vont davantage utiliser l’énergie géothermique. Le département de l’Agriculture, de l’Élevage et de la Pêche de ce comté, situé à l’ouest du pays, a signé avec Geothermal Development Company (GDC), l’entreprise en charge de la promotion de cette source d’énergie au Kenya, un partenariat qui a permis plusieurs projets pilotes dans cette partie du Kenya très connue pour son agriculture.

Plusieurs projets en cours

Le comté de Nakuru, inclut une grande ville du même nom. Mais quand on s’éloigne un peu, on retrouve de vastes plaines où sont produits du blé, du maïs, de la pomme de terre, du poivron, du chou, et bien d’autres légumes. On y pratique également la pisciculture et l’élevage de bétail. Grâce à la géothermie, ces agriculteurs disposent d’énergie en continu. Ce qui devrait permettre de pratiquer davantage encore l’agriculture de serre.

GDC a justement lancé un projet de forage géothermique dans les localités densément peuplées et où on pratique beaucoup l’agriculture. La chaleur que vont produire les puits géothermiques va servir au chauffage des serres pendant toutes les saisons. Pour les éleveurs de bétail, cette chaleur représentera un atout pour la pasteurisation du lait de vache par exemple. À en croire Think Geo Energy, la GDC est déjà engagée dans un grand nombre de projets d’utilisation directe de la géothermie dans l’élevage de poissons, la culture de tomates, de poivrons, et bien d’autres à Menengai.

« L’expansion permettra à l’entreprise et à ses partenaires de trouver des moyens plus innovants d’utiliser la vapeur des puits », espère Gabriel Wetang’ula, responsable de l’environnement chez GDC. Selon Dr Immaculate Maina qui est chargé de l’Agriculture dans le gouvernement du comté de Nakuru, l’énergie géothermique permettra également de stimuler la productivité agricole en réduisant les maladies, les parasites, et… les émissions de carbone.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21