KENYA : CCCC pompera l’eau potable de la nappe pour les habitants du comté de Kajiado

Par - Publié le / Modifié le

KENYA : CCCC pompera l’eau potable de la nappe pour les habitants du comté de Kajiado©/Shutterstock

China Communications Construction Company (CCCC), une entreprise publique chinoise, vient de démarrer les travaux d’un projet d’approvisionnement en eau dans le comté de Kajiado, dans le sud-ouest du Kenya. Ce projet arrive à point nommé dans une région très aride où les populations souffrent d’une grave pénurie d’eau.

Joseph Ole Lenku, le gouvernement du comté de Kajiado ne cache pas sa joie, quand il déclare « Nous sommes heureux d’assister au lancement d’un projet essentiel pour remédier à la pénurie d’eau dans le comté de Kajiado. Il permettra de répondre à la demande croissante en eau dans nos centres urbains à croissance rapide ». On le comprend, puisque les populations qu’il administre souffrent actuellement d’une grave pénurie d’eau. Selon le gouvernement central à Nairobi, seul 30 % des ménages ont accès à l’eau potable dans ce comté aride.

La situation pourrait changer dans les prochains mois grâce à un projet d’approvisionnement en eau potable qui vient de démarrer dans le comté. Il est géré par China Communications Construction Company (CCCC). L’entreprise publique chinoise, dont le siège se trouve à Pékin, va construire deux réservoirs d’eau d’une capacité de 1 600 m3.

De l’eau pour les ménages et l’agriculture

CCCC exécute actuellement la phase 2A du projet de chemin de fer qui relie Nairobi à Naivasha. Lors de la construction d’un tunnel, elle a découvert presque par hasard une importante nappe phréatique. C’est cette eau qui alimentera donc les deux réservoirs du comté de Kajiado. « Nous sommes fiers de participer à l’élaboration de ce projet qui permettra à plus de 40 000 personnes de la région de Kimuka et du comté de Kajiado d’avoir accès à l’eau potable », affirme Guo Qing, le directeur général adjoint du projet SGR (le projet de chemin de fer entre Nairobi à Naivasha) de CCCC Kenya. Une partie de cette eau sera destinée à l’irrigation.

En dépit de l’aridité des sols, les populations du comté pratiquent majoritairement l’agriculture et l’élevage, qui ne les met pourtant pas toujours à l’abri de l’insécurité alimentaire. En juin dernier, Joseph Ole Lenku a annoncé le lancement d’un projet qui devrait permettre de construire 200 mini-barrages pour l’irrigation.

Ils seront construits par le National Irrigation Board (NIB) dans le cadre d’un programme d’irrigation centré sur les ménages afin de stimuler l’agriculture de subsistance et à usage commercial. Le gouvernement local a déjà commencé la construction de plusieurs de ces barrages dans les fermes des sous-comtés de Kajiado Central et Kajiado Sud.

Le gouverneur de Kajiado veut également mieux sécuriser l’accès à l’eau potable des habitants de la région. Lors du lancement du projet d’approvisionnement en eau potable, financé par CCCC, il a affirmé que son administration veillerait à ce que 60 % des ménages aient un accès sécurisé à l’eau potable d’ici 2022.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21