GHANA : le numérique se met au service de la gestion des déchets urbains

Par - Publié le / Modifié le

GHANA : le numérique se met au service de la gestion des déchets urbains©Aline Tong/Shutterstock

Le gouvernement ghanéen et la Banque mondiale viennent de primer plusieurs groupes de jeunes. Ils sont appelés à proposer des solutions numériques pour optimiser la gestion des déchets dans les villes de ce pays d’Afrique de l’Ouest.

Comme dans plusieurs villes africaines, les tas d’ordures jonchent les rues des grandes villes du Ghana, comme Accra ou Kumasi. Sur place, les acteurs de la gestion des déchets essayent de trouver des solutions à ce problème. Il y a de cela quelques jours, l’entreprise Zoomlion Ghana Limited a annoncé qu’elle allait mettre les populations au centre de sa stratégie de gestion des déchets. Elle a donc lancé le projet « The Bin Solution » qui consiste à proposer des poubelles à domicile. Avec l’appui d’une centaine de jeunes, elle veut en distribuer un million à travers le pays.

Le gouvernement du Ghana estime que le numérique peut également contribuer à relever le défi de la gestion des déchets. Avec l’appui de la Banque mondiale, il a lancé un concours des meilleures applications mobiles de gestion des déchets.

Trois projets primés

Au Ghana comme partout ailleurs en Afrique, le développement web et mobile est devenu une passion pour les jeunes qui bénéficient même, depuis peu, de formations dans le domaine. C’est donc en toute conscience que le gouvernement et la Banque mondiale ont lancé le « Sanitation Hackathon ». En tout, 30 jeunes ont participé à ce concours qui a eu lieu en novembre 2018. Finalement, seuls trois projets ont été retenus. Il s’agit respectivement de « Nsuo », « Beamers » et « Sani-GH ».

Le premier projet a reçu 5 000 dollars, 3 000 pour le deuxième et 2 000 pour le dernier. Mais le gouvernement exhorte les jeunes porteurs de projet à travailler davantage pour rendre leurs applications plus performantes encore, afin de les rendre vraiment utiles pour la gestion des déchets dans les grandes villes ghanéennes.

Ce projet est peut-être novateur, mais loin d’être une première en Afrique. En Égypte, les autorités sont en train d’expérimenter l’application mobile « Dawar ». Ce projet a été lancé au mois d’octobre 2018. Une fois installée sur un smartphone, l’application permet à l’utilisateur de prendre une photo d’un coin de rue souillé par un tas de déchets. Une fois la photo téléchargée dans l’application, « Dawar » sera en mesure de suivre l’emplacement à l’aide du GPS et d’envoyer une équipe spécialisée pour effectuer le nettoyage. « Dawar » sera intégré à une stratégie globale de gestion des déchets municipaux que le gouvernement égyptien prévoit de lancer à partir de 2020.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter