GHANA : CrossBoundary met en service un off-grid pour une usine d’embouteillage

Par - Publié le / Modifié le

GHANA : CrossBoundary met en service un off-grid pour une usine d’embouteillage ©CrossBoundary

Yingli Namene West Africa Ltd, une entreprise ghanéenne vient d’achever la construction d’un off-grid solaire sur le toit d’une usine à Accra, la capitale du Ghana. Elle collabore avec CrossBoundary Energy Ghana, un gestionnaire de fonds d’investissement dédié à la production d’énergie solaire. La centrale va fournir de l’énergie à une usine d’embrouillage appartenant à Kasapreko Company Limited, une société ghanéenne.

À Accra, la capitale du Ghana, l’usine d’embouteillage Spintex Road de l’entreprise ghanéenne, Kasapreko Company Ltd, va désormais fonctionner avec de l’énergie solaire. C’est désormais possible grâce à l’entreprise ghanéenne Yingli Namene West Africa Ltd. Cette dernière a construit un système off-grid solaire sur le toit de l’entreprise, d’une capacité de 400,4 kWp. Pour ce faire, elle a collaboré avec CrossBoundary Energy Ghana, une filiale de CrossBoundary Energy, un fonds d’investissement qui finance les projets off-grid solaires sur les toits, destinés aux entreprises en Afrique.

CrossBoundary a signé un contrat d’achat d’électricité avec Kasapreko. L’accord prévoit que l’entreprise recevra une facture mensuelle comprenant les frais de maintenance, de surveillance, et d’assurance sur une durée de 16 ans. C’est l’entreprise d’embouteillage qui a eu l’idée d’installer de l’off-grid sur son toit avec l’aide de Yingli Namene. Le contrat qui lie cette dernière à CrossBoundary prévoit qu’elle assurera également la maintenance de l’installation.

Réduction des émissions de 4 600 tonnes de CO2

SolarAfrica a également participé à ce projet en jouant le rôle de concepteur et en approvisionnant le chantier. Il s’agit d’une société qui ambitionne de fournir de l’off-grid sur les toits des entreprises dans tous les pays africains. D’ailleurs, le fonds d’investissement Evolution II d’Inspired Evolution est entré dans son capital, en investissant plus de 7 millions de dollars.

Pour le projet d’off-grid solaire de Kasapreko, SolarAfrica jouera le rôle de responsable de la gestion des actifs et du suivi des performances. Selon CrossBoundary, ce nouvel off-grid devrait permettre de réduire les émissions de CO2 de l’usine de 4 600 tonnes. Cela représente les émissions de l’entreprise, qui fonctionnait jusqu’ici grâce à des générateurs diesel. Le nouvel off-grid consolide la position de CrossBoundary dans le secteur de l’off-grid au Kenya. Présent également au Rwanda et au Kenya, la société dispose déjà d’une capacité installée de 30 MW.

Récemment, elle a annoncé l’investissement de 16 millions de dollars pour son développement en Afrique. Ces fonds ont été prêtés par la fondation Rockefeller, une institution qui finance les projets menés par des entreprises exerçant dans des communautés défavorisées. La fondation Shell et UK Aid ont également participé à cette levée de fonds. Overseas Private Investment Corporation (OPIC), l’institution de financement du développement du gouvernement des États-Unis a également investi 6 millions de dollars. Tous ces fonds devraient propulser CrossBoundary en avant. Elle qui rêvait d’étendre ses services à toute l’Afrique.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21