ÉTHIOPIE : Mannvit et Verkís sont consultants sur le projet géothermique de Tulu Moye

Par - Publié le / Modifié le

ÉTHIOPIE : Mannvit et Verkís sont consultants sur le projet géothermique de Tulu Moye©Burben/Shutterstock

Mannvit Consulting Engineers et Verkís Consulting Engineers, deux sociétés islandaises vont travailler en tant qu’entreprises-conseils pour le projet géothermique de Tulu Moye dans le sud-ouest de l’Éthiopie. Un accord allant dans ce sens a été signé récemment avec Tulu Moye Geothermal (TMGO), l’entreprise en charge du projet.

Le projet géothermique de Tulu Moye dans le sud-ouest de l’Éthiopie prend de plus en plus forme. Mannvit Consulting Engineers et Verkís Consulting Engineers, deux entreprises islandaises, viennent de signer un accord de consulting avec Tulu Moye Geothermal (TMGO), la société en charge du projet. Ces deux sociétés de consulting ont décidé de se présenter comme une joint-venture, c’est-à-dire en coentreprise.

Ensemble donc, elles vont apporter leurs conseils en matière d’ingénierie sur la construction des routes d’accès, les plateformes de forage, le forage, les essais des puits et le développement des champs de vapeur. Mannvit et Verkís, entendent également travailler sur le projet géothermique de Tulu Moye avec Landsvirkjun Power, la compagnie nationale d’électricité d’Islande, Iceland GeoSurvey (ÍSOR) une entreprise de conseil et de recherche fournissant des services spécialisés à l’industrie électrique et MGM Consult, une société d’architecture. L’arrivée de ces nouveaux acteurs va mettre un coup d’accélérateur au projet.

En septembre déjà, l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) avait annoncé un financement de 1,1 million de dollars pour l’étude de faisabilité de la première phase du projet géothermique de Tulu Moye. « Nous devons boucler ce financement d’ici la fin de l’année prochaine (2019). Les premiers puits seront forés, prouvant la viabilité et la fiabilité de la ressource. Après suivra le début de la livraison de la phase 1 pour les 50 premiers MW d’ici la fin de l’année 2021 », avait alors expliqué Darrell Boyd directeur général de TMGO.

À terme, le projet géothermique de Tulu Moye affichera une capacité de 520 MW. Il nécessitera un investissement de 2 milliards de dollars dans les huit années à venir. Il ne reste plus que l’entrée en scène de l’entreprise française Meridiam et l’Islandaise Reykjavik Geothermal (RG). Elles ont déjà signé en 2017 des accords pour la revente d’électricité à Ethiopian Electric Power, la compagnie publique en charge la distribution d’électricité. L’objectif de cet accord est d’attirer d’autres investissements privés dans le projet géothermique de Tulu Moye, mais aussi, de développer un autre projet géothermique situé à Corbetti, dans le centre du pays. Les deux projets géothermiques fourniront en 1000 MW au réseau national éthiopien.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21