ÉTHIOPIE : l’USTDA finance l’étude de faisabilité du projet géothermique de Tulu Moye

Par - Publié le / Modifié le

ÉTHIOPIE : l’USTDA finance l’étude de faisabilité du projet géothermique de Tulu Moye©Cardaf/Shutterstock

TM Geothermal Operations Private Limited Company (TMGO), une société spécialisée dans l’exploitation d’énergie géothermique en Éthiopie, va bientôt démarrer l’étude de faisabilité du projet de Tulu Moye, au sud-ouest du pays. Cette première étape a reçu le financement de l’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA), à hauteur de 1,1 million de dollars.

L’Agence américaine pour le commerce et le développement (USTDA) a annoncé qu’elle allait financer l’étude de faisabilité pour la première phase du projet géothermique de Tulu Moye, dans la vallée du Grand Rift en Éthiopie, à hauteur de 1,1 million de dollars. Le projet géothermique de Tulu Moye est coordonné par TM Geothermal Operations Private Limited Company (TMGO). La société, basée en Éthiopie, a confié l’étude à Delphos International Ltd, une entreprise américaine dont le siège se trouve à Washington D.C.

L’ensemble du projet nécessitera un investissement de 2 milliards de dollars sur une période de huit ans. Il se déroulera en quatre phases. La première, pour l’installation d’une puissance de 50 MW, coûtera 250 millions de dollars. « Nous devons boucler ce financement d’ici la fin de l’année prochaine. Les premiers puits seront forés, prouvant la viabilité et la fiabilité de la ressource. Après, suivra le début de la livraison de la phase 1 pour les 50 premiers MW d’ici la fin de l’année 2021 », a expliqué Darrell Boyd directeur général de TMGO. À terme, le projet géothermique de Tulu Moye disposera d’une capacité de 520 MW.

Une législation favorable aux investissements privés dans la géothermie

« L’étude de faisabilité créera également des opportunités pour les entreprises américaines dans ce secteur en plein essor de la géothermie en Éthiopie », a réagi Thomas R. Hardy, directeur des affaires parlementaires et publiques de l’USTDA. Les autorités éthiopiennes veulent réserver une place de choix à la géothermie dans le mix énergétique du pays.

Pour favoriser ce développement, Ethiopian Electric Power, la compagnie publique en charge la distribution d’électricité, a signé en 2017 des accords pour le rachat d’énergie produite à partir des centrales géothermiques détenues par les entreprises privées. L’objectif est non seulement d’attirer des investisseurs privés, mais également de développer les deux projets géothermiques prioritaires : Corbetti, au centre de l’Éthiopie, et Tulu Moye. Ces deux centrales permettront de produire 1000 MW d’électricité, pour un investissement de 4 milliards de dollars.

Plusieurs entreprises sont déjà en lice pour la réalisation du projet géothermique de Tulu Moye. Il s’agit de la française Meridiam ou encore de l’islandaise Reykjavik Geothermal (RG). Elles font partie des signataires des accords avec Ethiopian Electric Power, qui datent de 2017.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21