ÉTHIOPIE : appel d’offres pour le forage de plusieurs puits géothermiques à Corbetti

Par - Publié le / Modifié le

ÉTHIOPIE : appel d’offres pour le forage de plusieurs puits géothermiques à Corbetti ©Laurence Gough/Shutterstock

Corbetti Geothermal, l’entreprise qui développe le projet géothermique de Corbetti en Éthiopie vient de lancer les déqualifications pour le forage de plusieurs puits de chaleurs. Corbetti Geothermal veut construite une centrale à vapeur géothermique de 150 MWe dans la région Oromia en Éthiopie.

Après la signature du contrat d’achat d’électricité (CAE) avec les autorités éthiopiennes, il y a quelques semaines, Corbetti Geothermal vient de lancer un appel d’offres à l’intention des entreprises spécialisées dans le forage géothermique. La société créée had hoc pour le développement de ce projet géothermique indique que les entreprises retenues dans cette phase d’appel à manifestation d’intérêt participeront à la deuxième phase de qualification.

Corbetti Geothermal indique que les documents d’appel d’offres détaillés seront fournis ultérieurement, c’est-à-dire après la présélection. L’entreprise prévoit par ailleurs d’attribuer le contrat de forage au cours du quatrième trimestre de 2020. La société retenue au bout du processus aura la responsabilité de forer trois puits d’exploration géothermique et jusqu’à 26 puits de production.

Une première centrale électrique de 150 MWe

Corbetti Geothermal est un consortium formé par Berkeley Energy, Iceland Drilling et Reykjavik Geothermal et InfraCo Africa, une filiale de Private Infrastructure Development Group (PIDG). L’entreprise indique détenir une licence qui lui permettra de développer jusqu’à 500 MWe d’électricité dans la caldeira, la grande dépression formée par l’effondrement de la partie supérieure du cône du volcan Corbetti à la suite d’éruptions intenses et rapides dans la région Oromia en Éthiopie.

Selon Corbetti Geothermal, de nombreuses études de surface ont montré que cette caldeira a un potentiel géothermique important qui permet la réalisation d’un projet pouvant permettre de produire 500 MWe. En mars 2020, la société a signé un contrat d’achat d’électricité (CAE) avec l’entreprise publique Ethiopian Electric Power (EEP) et un accord de soutien (IA) avec le gouvernement éthiopien.

Le CAE définit les conditions commerciales d’un projet de 150 MWe, divisé en deux phases de 50 MWe et de 100 MWe. « Le CAE accorde également à la société un droit de premier refus sur toute nouvelle expansion géothermique jusqu’à 500 MWe. Les contrats sont en voie d’être rendus effectifs par le gouvernement grâce à la satisfaction d’un certain nombre de conditions préalables. Une résolution rapide est attendue », indique Corbetti Geothermal.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21