ÉGYPTE : inauguration du grand barrage d’Assiout construit par le français Vinci

Par - Publié le / Modifié le

ÉGYPTE : inauguration du grand barrage d’Assiout construit par le français Vinci ©George Nazmi Bebawi/Shutterstock

Le président égyptien Abdel Fattah al-Sissi a procédé récemment à l’inauguration d’un nouveau barrage à Assiout en Haute-Égypte. Construit par le français Vinci Construction Grand Projet, une filiale du groupe français Vinci, ce barrage servira à produire de l’électricité et à irriguer les champs dans au moins 4 gouvernorats en Égypte.

Abdel Fattah al-Sissi s’est déplacé en personne pour se rendre à Assiout, une ville située à plus de 250 km de Louxor, à l’est de l’Égypte. C’est là, dans cette ville de la Haute-Égypte, qu’il a procédé à l’inauguration d’un important barrage qui devrait résoudre deux problèmes majeurs dans ce pays du Maghreb.

Le barrage d’Assiout a été construit par l’entreprise française Vinci Construction Grand Projet, une filiale du groupe français Vinci. Il est constitué d’une centrale hydroélectrique qui fonctionne avec 4 turbines, d’une capacité de 8 MW chacune, soit une capacité totale de 32 MW, pour une production annuelle de 245 millions de kWh. Les autorités égyptiennes estiment que la nouvelle centrale hydroélectrique permettra d’économiser 15 millions de dollars par an, en économisant le prix du fioul qui sert à faire tourner les centrales thermiques.

De l’irrigation pour 690 000 hectares

Situé sur le Nil, le nouveau barrage d’Assiout apportera l’électricité à 130 000 familles réparties dans plusieurs régions de la Haute-Égypte. Il remplacera un autre barrage à Assiout, construit en 1903. Le barrage dont fait partie la nouvelle centrale électrique servira également à stocker et pomper de l’eau pour l’irrigation des surfaces agricoles.

Il desservira les territoires de 5 gouvernorats : Assiout, Menya, Beni Suef, Fayoum et Giza. Selon Mohamed Abdel Ati, le ministre égyptien des Ressources en eau et de l’Irrigation, 690 000 hectares pourraient ainsi être irrigués chaque année avec les eaux du Nil. Cette eau servira à produire notamment du riz dans cette région de la Haute-Égypte qui est un grand bassin de production de cette céréale.

Un projet cofinancé par la Banque allemande de développement (KfW)

Cet important projet que Vinci Construction Grand Projet mène depuis 2012 n’a pas servi qu’à produire de l’électricité ou à irriguer. L’entreprise française qui emploie plus de 1000 personnes dans le monde construit également sur le même site un pont à quatre voies de circulation, reliant les rives est et ouest du Nil, ainsi que deux élévateurs à bateaux pour la navigation fluviale.

Le coût de construction de la centrale hydroélectrique d’Assiout et de l’ensemble du barrage s’élève à plus de 6,5 milliards de livres égyptiennes, soit 447 millions d’euros. Lors de l’inauguration, l’ambassadeur d’Allemagne en Egypte, Julius Georg Luy, a salué le succès de cette construction. « L’Allemagne est fière d’être un partenaire important de l’Égypte dans la réussite de ce projet », a déclaré l’ambassadeur. Et d’ajouter, « il s’agit du plus grand projet de développement allemand en Égypte avec une contribution financière de plus de 300 millions d’euros ».

La Banque allemande de développement (KfW) a apporté très exactement 311 millions d’euros sous forme de prêt concessionnel. L’État égyptien a complété avec 163 millions d’euros pour assurer la réussite du barrage d’Assiout qui vient d’être inauguré.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter