ÉGYPTE : Bientôt 2 GW de solaire, et le pays réalise ses objectifs de COP21

Par - Publié le / Modifié le

ÉGYPTE : Bientôt 2 GW de solaire, et le pays réalise ses objectifs de COP21© Douw de Jager/Shutterstock

L’énergéticien français Voltalia, a annoncé le jeudi 8 novembre 2018, le lancement des travaux de construction d’une centrale solaire de 32 MW en Égypte. L’électricité produite par la centrale de Râ Solar, va porter à 2 GW, la capacité solaire installée de l’Égypte. Le pays réalisera ainsi ses objectifs dans le cadre de la COP 21.

L’annonce faite par Voltalia, a certainement provoqué un ouf de soulagement au sein du gouvernement Égyptien. Présente à l’Africa Investments Forum (un événement dédié aux opportunités d’affaires sur le continent africain dans différents domaines) qui s’est tenu à Paris le 8 novembre 2018, Voltalia a déclaré avoir débuté les travaux de construction de Râ Solar : une centrale solaire de 32 mégawatts, implantée dans le complexe de Ben Ban (le plus grand complexe solaire au monde, d’une capacité d’1,8 gigawatts), à Assouan, ville située à 843 kilomètres du Caire.

La mise en service de la centrale de Râ Solar, prévue au deuxième semestre 2019, va contribuer à la réalisation des objectifs que l’Egypte s’était fixé en 2015, dans le cadre de la convention cadre des nations unies sur le climat, la COP21. En effet le plan stratégique énergétique de l’Égyptien vise à développer 4,3 gigawatts de capacité renouvelable, dont 2 gigawatts de capacité solaire photovoltaïque. Par ailleurs, le renforcement de la capacité de production du complexe solaire de Ben Ban, permettra d’éviter l’émission de deux millions de tonnes de CO2 par an, tout en améliorant l’accès à une énergie verte et bon marché en Égypte.

La réalisation de Râ Solar, marque l’entrée de Voltalia sur le marché africain

Créé en 2005, le producteur français d’énergie renouvelable, Voltalia, qui disposait de 180 millions d’euros de chiffre d’affaires en 2017 et de 490 salariés, avec 524 mégawatts de capacité totale installée, effectue une entrée grandiose sur le marché africain. La construction de Râ Solar, constitue son premier marché sur le continent africain, remporté en octobre 2017, auprès de  la Société égyptienne de distribution d’électricité (Eetc). Celle-ci achètera, l’électricité produite par Voltalia, pendant 25 ans.

Pour le financement de ce projet, Voltalia travaille avec Proparco, filiale de l’Agence française de développement (AFD) dédiée au secteur privé et spécialisée dans le financement de projets de développement durable en matière économique, sociale et environnementale.

Voltalia développe actuellement de nombreux projets sur le continent africain. Et pour le cas spécifique de l’Égypte, Voltalia a annoncé son ambition de développer un portefeuille de projets de 800 mégawatts au cours des 5 à 8 prochaines années, pour son compte propre ou pour celui de clients tiers.

Boris Ngounou

Catégories

Plus sur le même thème