ÉGYPTE: Alcazar Energy met en service un parc solaire du projet Nubian Suns (64 MW)

Par - Publié le / Modifié le

ÉGYPTE : Alcazar Energy met en service un parc solaire du projet Nubian Suns (64 MW)©Jenson/Shutterstock

L’entreprise émirienne Alcazar Energy vient de mettre en service une partie de son projet solaire Nubian Suns à 650 km du Caire, en Égypte. D’une capacité de 64 MW, il fait partie de la grande centrale solaire de Benban.

C’est fait ! Une partie du parc solaire de Nubian Suns vient d’être mis en service commercial par son propriétaire, l’entreprise Alcazar Energy, basée à Dubaï, aux Émirats arabes unis. Cette centrale, d’une capacité de 64 MW, fait partie d’un vaste projet qu’elle mène à Assouan, à 650 km du Caire, l’actuelle capitale égyptienne.

L’entreprise, qui emploie de 200 salariés au Proche et au Moyen-Orient, veut produire 256 MW en Égypte dans le cadre de son projet Nubian Suns. Le parc solaire qu’elle vient de mettre en service représente donc à peine 25 % de ses ambitions. Il est situé en plein cœur du futur plus grand parc solaire du monde, Benban, doté d’une capacité attendue de 1,65 GW.

Un investissement de plus 68 millions de dollars

Le projet Alcazar Energy Egypt Solar 1 (AEES1) désormais achevé et mis en service, l’entreprise émirienne va lancer la deuxième partie. La première phase a coûté près de 68,6 millions de dollars. Le producteur indépendant d’électricité (IPP) a pu compter sur le soutien financier de plusieurs partenaires au développement. Il s’agit de la Société financière internationale (SFI), la branche du Groupe de la Banque mondiale dédiée au secteur privé, la Banque africaine de développement (BAD), la Banque asiatique d’investissement dans l’infrastructure (BAII), la Banque arabe européenne, CDC Group, une institution de financement du développement appartenant au gouvernement britannique, la Banque arabe appartenant au gouvernement de Bahreïn…

Ces institutions vont également financer l’ensemble du projet solaire de Benban dont le développement a été confié aux IPP. Il est situé en plein désert, sur une superficie de 37 km2. L’ensemble du parc solaire est subdivisé en 41 centrales. Elles seront toutes raccordées au réseau à haute tension par l’intermédiaire de quatre postes, qui seront construits sur site par Egyptian Electricity Transmission Company (EETC), l’entreprise publique en charge de la distribution d’électricité. Elle a d’ailleurs signé des contrats d’achat d’électricité avec les IPP à l’instar d’Alcazar Energy.

Les sous-stations d’EETC seront à leur tour raccordées à une ligne existante de 220 kV, qui passe près du site de Benban, sur une distance d’environ 12 km. Par la suite, EETC pourra également assurer une connexion supplémentaire avec la ligne de 500 kV située non loin de là.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21