COTE D’IVOIRE : Veolia va construire une usine d’eau potable dans le sud du pays

Par - Publié le / Modifié le

COTE D’IVOIRE : Veolia va construire une usine d’eau potable dans le sud du pays ©Nadia Cruzova /Shutterstock

L’entreprise française de gestion des eaux usées, des déchets et de l’énergie annonce la réalisation de plusieurs projets environnementaux dans la région de Mé en Côte d’Ivoire. Ces projets portent sur le recyclage des plastiques et sur une usine d’eau potable qui sera construite dans ce pays où les changements climatiques provoquent la sècheresse.

La nouvelle sera sans doute accueillie avec intérêt par les populations de Mé, une circonscription administrative située au sud de la Côte d’Ivoire. « Nous allons bientôt construire une usine de recyclage des plastiques et une autre de potabilisation de l’eau dans la région de la Mé » a annoncé Gilles Feuillade, le directeur général de Veolia Côte d’Ivoire. C’était au cours d’une conférence de presse, donnée le mercredi 27 juin 2018 à Abidjan, par le conseil des chefs d’entreprise d’Afrique de l’Ouest du Mouvement des entreprises de France (Medef).

Le projet de construction d’une usine d’eau potable, annoncé par Veolia, dans le sud de la Côte d’Ivoire vient à point nommé. La région de la Mé, du nom du fleuve qui la traverse, a beau être arrosée, le manque d’eau potable y est cependant aussi inquiétant que sur le reste du territoire national. La ville de Bouaké, dans le centre du pays, est privée d’eau depuis près d’un mois. Deux problèmes se conjuguent à cet endroit : une mauvaise pluviométrie et des travaux de carrières qui ont accéléré la baisse des eaux servant à alimenter le barrage d’alimentation de la ville, qui compte 1,5 million d’habitants, dont plus de la moitié serait impactée par le manque d’eau. Un rapport de mission de la Commission européenne, réalisé en 2010, précise qu’en Côte d’Ivoire plus de 4 millions de personnes boivent de l`eau provenant de sources non améliorées, particulièrement en milieu rural. Aujourd’hui encore, de nombreux enfants meurent quotidiennement de maladies diarrhéiques et d’autres affections transmises par l’eau, ou causées par un manque d’eau salubre.

C’est dans ce contexte qu’intervient l’annonce de Veolia. Présent sur les cinq continents avec près de 169 000 salariés, le groupe conçoit et déploie des solutions pour la gestion de l’eau, des déchets et de l’énergie, pour un chiffre d’affaires annuel de 6,5 Md€, dont environ 1 Md€ réalisé en Afrique.

Le projet de Mé, sera mis en œuvre par Veolia services à l’environnement Côte d’Ivoire. La filiale, créée le 30 novembre 2017 à Abidjan, a pour missions la production, le transport et la distribution de tous fluides, ainsi que la conception, la construction, la réalisation, le financement, et l’exploitation de stations de production d’eau potable ou d’assainissement.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21