COTE D’IVOIRE : un projet de gestion des déchets lancé à Abidjan

Par - Publié le / Modifié le

COTE D’IVOIRE : un projet de gestion des déchets lancé à Abidjan

Le gouvernement ivoirien vient de lancer un projet pour faciliter la gestion des déchets électroniques et des pneus usagés. Il se décline en trois phases et permettra de débarrasser les villes de Côte d’Ivoire des déchets qui jonchent ses rues jusqu’à présent. La réalisation du projet coûte environ 915 000 euros créera de nombreux emplois verts.

La Côte d’Ivoire veut se défaire des déchets électriques et électroniques ainsi que des pneus usagés qui jonchent les rues de ses villes. Le gouvernement en partenariat avec la Société Générale de surveillance (SGS) et la Société africaine de recyclage (SAR) veut mettre sur pied un système pour la gestion de ces déchets. Le projet a été lancé le mardi 27 novembre 2018 à Abidjan, capitale économique ivoirienne. La première phase du projet sera essentiellement analytique. Les produits importés en Côte d’Ivoire seront enregistrés, puis des agents compétents s’assureront qu’ils sont effectivement de seconde main, tel que déclarés, et non des déchets électroniques ou pneumatiques interdits d’exportation selon les dispositions de la Convention de Bâle. Pendant la deuxième phase du projet, il sera possible de collecter l’écotaxe sur les produits concernés, qui sont importés en Côte d’Ivoire, conformément au principe pollueur-payeur et de la responsabilité étendue du producteur (REP). Les écotaxes seront reversées dans les caisses du gouvernement. La troisième et dernière étape sera de mettre en place un système de gestion des déchets, constitué de centres de collecte, de traitement et de recyclage des objets collectés. Ces centres seront logés dans des points stratégiques sur l’étendue du territoire national. Les deux premières phases seront pilotées par la SGS et la dernière par la SAR.

Un projet bénéfique à plus d’un titre

Selon le coordonnateur du programme national de gestion des déchets, Jacques Kouassi Koffi, le projet « va permettre sur le plan environnemental de réduire significativement les nuisances liées à ces déchets et permettre à la Côte d’Ivoire de marquer un grand coup dans la lutte contre le changement climatique. »

Le projet de gestion des déchets va générer près de 5 000 emplois verts, selon les estimations du gouvernement. Une aubaine pour un pays où le taux officiel de chômage avoisine les 25 %. La réalisation de ce projet coûtera 60 milliards de FCFA au gouvernement ivoirien, soit un peu plus de 915 000 euros.

En Côte d’Ivoire, la quantité de pneus usagés et de déchets électroniques est estimée à près de 9 000 tonnes par an.

Luchelle Feukeng

Plus sur le même thème

Plus dans la même région