COTE D’IVOIRE : le gouvernement investit plus de 2 Md€ dans l’eau potable d’ici 2020

Par - Publié le / Modifié le

COTE D’IVOIRE : le gouvernement investit plus de 2 Md€ dans l’eau potable d’ici 2020©Ivan Bruno/Shutterstock

Plus de 1 300 milliards de francs CFA, soit plus de 2 milliards d’euros vont être investis dans l’eau potable en Côte d’Ivoire d’ici 2020, ainsi que l’a annoncé Laurent Tchagba, le ministre ivoirien de l’Hydraulique.

La Côte d’Ivoire a fait beaucoup d’efforts ces derniers mois dans le domaine précis de l’accès à l’eau potable. Mais, à en croire Laurent Tchagba, le ministre de l’Hydraulique, le meilleur reste à venir. Le gouvernement va investir 1 320 milliards de francs CFA, soit plus de 2 milliards d’euros dans ce secteur. L’argent sera injecté dans les deux années qui viennent.

L’objectif est que « tous les problèmes de l’eau potable trouvent des solutions idoines qui s’imposent », a dit Laurent Tchagba. La priorité sera donnée à la sécurisation de l’accès à l’eau potable dans les grandes villes, à l’instar de Bouaké dans le centre du pays. Cette ville de plus de 500 000 habitants a souffert des pénuries d’eau ces derniers mois, surtout pendant la dernière saison sèche. Pour résoudre ce problème, le gouvernement compte transférer de l’eau depuis la ville de Béoumi (près de Bouaké) pour alimenter lac de Kossou qui fournit Bouaké et les petites villes environnantes en eau potable.

Les premières retombés du projet d’investissement

Abidjan est l’autre ville touchée par le manque d’eau potable. Pour résoudre le problème, les autorités vont pomper l’eau depuis la rivière La Mé et Aghien, dans la commune de Cocody, toujours dans le grand département d’Abidjan. C’est l’entreprise française Veolia qui va réaliser le projet avec son partenaire local PFO Africa. Les deux sociétés vont construire une usine d’eau potable d’une capacité de 240 000 m3 par jour. Le ministre a assuré qu’après ces travaux, les deux villes de Côte d’Ivoire auront une « couverture totale en eau potable » jusqu’en 2030 pour Bouaké et 2040 en ce qui concerne Abidjan.

Les zones rurales du pays ne seront pas non plus négligées, car plusieurs projets d’adduction d’eau potable (AEP) sont en cours de réalisation ou ont déjà été inaugurés. C’est le cas d’un vaste projet qui va permettre la construction de 6 000 forages à motricité solaire dans les 31 régions que compte ce pays d’Afrique de l’Ouest. Pour permettre l’accès à l’eau potable à toutes les couches de la population, le gouvernement a sérieusement diminué le coût d’un branchement domestique. Depuis le 1er janvier 2019, l’abonnement au réseau d’eau potable ou à un système d’AEP coûte 10 000 francs CFA (moins de 16 euros). Il y a de cela à peine un mois, le même service coûtait 160 000 francs CFA (244 euros). Cet accès facilité est à mettre au crédit du « Programme eau pour tous » lancé par le gouvernement en place en Côte d’Ivoire.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21