CÔTE D’IVOIRE : bientôt un projet de 6 000 forages à motricité solaire en zone rurale

Par - Publié le / Modifié le

CÔTE D’IVOIRE : bientôt 6 000 forages à motricités solaires en zone rurale©Gilles Paire/Shutterstock

Le ministre ivoirien de l’Hydraulique, Laurent Tchagba a annoncé récemment que le gouvernement allait lancer, dans un avenir proche, le projet de construction de 6 000 forages à motricité solaire dans les zones rurales. Ce projet concernera les 31 régions que compte le pays.

Laurent Tchagba s’est rendu récemment à Koro, dans la région du Bafing, à l’ouest de la Cote d’ivoire. Le ministre ivoirien de l’Hydraulique y était pour l’inauguration d’un nouveau système d’adduction d’eau. À l’issue de cette cérémonie, qui a vu la présence de nombreux habitants, Laurent Tchagba a annoncé que le gouvernement dont il fait partie s’apprêtait à lancer un vaste projet d’approvisionnement en eau potable en zone rurale.

Il s’agit concrètement de la construction de 6000 forages à motricité solaire. Ce projet touchera les 31 régions que compte la Côte d’Ivoire. Dans plusieurs villages de ce pays d’Afrique de l’Ouest, des pompes à motricité humaine sont déjà fonctionnelles. Elles seront tout remplacées par des pompes à moteurs fonctionnant avec une énergie propre. Le ministre de l’Hydraulique estime que ce projet permettra avant tout de soulager les femmes qui ont traditionnellement la charge de ramener de l’eau au foyer. « Il leur suffira de pousser un simple bouton pour avoir de l’eau », affirme-t-il.

Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un programme beaucoup plus vaste, lancé par le gouvernement et dénommé « Programme eau pour tous », qui vise à fournir de l’eau potable à 95 % d’Ivoiriens d’ici 2020.

Le « Programme eau pour tous »

Le « Programme eau pour tous » fait partie des priorités du président Alassane Ouattara qui effectue son dernier mandant à la tête de la Cote d’Ivoire. Pour sa mise en place, le gouvernement a créé un fonds de 200 milliards de francs CFA, plus de 304 millions d’euros.

Il servira à la réalisation d’infrastructures urbaines ainsi qu’en milieu rural. Des mesures d’accompagnement sont également programmées par exemple, la réduction des tarifs de raccordement et plus de flexibilité pour le paiement des factures.

La périodicité du paiement de la facture d’eau passera de 3 à 2 mois, sans aucune incidence financière sur la facture des consommateurs. L’objectif est de « permettre aux ménages à faible revenu de solder facilement leurs factures d’eau ». Depuis le début de l’année 2018, le coût des branchements sociaux a été également revu à la baisse. Le prix du compteur bénéficie d’une baisse de prix, passant de 224 euros à moins de 2 euros. Cette subvention de l’État va permettre à 450 000 ménages d’accéder à l’eau potable. Un programme similaire a été mis en place dans le secteur de l’énergie. Il est baptisé Programme électricité pour tous (Pept). Le ministre du Pétrole, de l’Énergie et des Énergies renouvelables, Thierry Tanoh estime que d’ici la fin de l’année 2018, 500 000 personnes en auront bénéficié.

                                                                                   Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région