CAMEROUN: le financement de la centrale hydroélectrique de Nachtigal (420 MW) est bouclé

Par - Publié le / Modifié le

CAMEROUN: le financement de la centrale hydroélectrique de Nachtigal (420 MW) est bouclé©Edrich /Shutterstock

L'électricien EDF annonce avoir signé les accords engageants et définitifs portant sur la construction du barrage de Nachtigal au Cameroun. Les travaux devront ainsi débuter avant la fin 2018, pour une mise en service opérationnelle prévue en 2023.

Proparco, une filiale de l’Agence française de développement (AFD), dédiée au secteur privé, a signé le 8 novembre 2018, un accord de prêt de 150 millions d’euros, à la Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc). Ce financement est destiné à la conception, la construction, l’exploitation et la maintenance d’une centrale hydroélectrique au fil de l’eau de 420 mégawatts sur le fleuve Sanaga au niveau des chutes de Nachtigal, situées à 65 km au nord-est de Yaoundé la capitale camerounaise.

Le projet Nachtigal comprend aussi la construction d’une ligne de transport d’électricité de 50 kilomètres, jusqu’au poste de transformation de Nyom 2, au nord de Yaoundé. À sa mise en service en 2023, la centrale produira plus de 2 900 gigawatts par an, soit près de 30 % de la production d’électricité du pays. Cette électricité, la Nhpc l’a revendra pendant ses 35 ans d’exploitation, à l’opérateur Eneo (la société de production et distribution nationale, partenaire de Proparco depuis 2006) via un Power Purchase Agreement (PPA) à un prix compétitif, au bénéfice des consommateurs camerounais.

Coût global du projet, 1,2 milliards d’euros

Le projet hydroélectrique de Nachtigal est porté par la société Nachtigal Hydro Power Company (Nhpc), qui est un consortium constituée par EDF (40%), l’institution du groupe de la Banque mondiale IFC (30%) et l’Etat du Cameroun (30%).

Le coût global de ce projet s’élève à 1,2 milliard d’euros et est financé pour près d’un quart sur les fonds propres des actionnaires au prorata de leur participation au projet, et pour le reste par des prêteurs, dont l’AFD (90 millions d’euros) et Proparco (60 millions d’euros).

Il faut par ailleurs noter que ce projet générera d’importantes retombées économiques : jusqu’à 1500 emplois directs au plus fort du chantier, dont 65% d’emplois locaux recrutés dans un rayon de 65 kilomètres autour du site de construction. Le début de la construction interviendra avant la fin 2018, à l’issue du bouclage des financements. La mise en service opérationnelle du barrage est prévue en 2023.

La centrale de Nachtigal, une infrastructure stratégique pour le Cameroun

Pierre angulaire du plan stratégique camerounais pour le développement du secteur de l’électricité, Nachtigal constitue une priorité nationale pour sécuriser le système électrique du pays. Elle permettra d’améliorer et de sécuriser l’accès à l’électricité des populations tout en contribuant à la transition bas carbone du pays. Par ailleurs, on assistera à diminution le coût moyen de production de l’électricité dans le pays, qui n’alourdira pas de manière significative, l’endettement de l’Etat, le projet ayant bénéficié d’un financement basé sur un partenariat public privé.

Enfin, l’augmentation des capacités de production d’électricité du pays permettra au Cameroun de devenir exportateur d’électricité dans la sous-région à moyen et à long terme.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter