CAMEROUN : le capital de la Nachtigal hydro power company, passe de 3 à 5 actionnaire

Par - Publié le / Modifié le

CAMEROUN : le capital de la Nachtigal hydro power company, passe de 3 à 5 actionnaires©BAD

Deux nouveaux actionnaires viennent de faire leur entrée officielle dans le capital de Nachtigal hydro power company, la société chargée de la construction du barrage hydroélectrique de Nachtigal, au nord-est de Yaoundé.

Le projet hydroélectrique de Nachtigal suscite de plus en plus l’intérêt de la part des investisseurs étrangers. Africa50, un fonds d’investissement de la Banque africaine de développement (BAD), et Stoa Infra Energy, un fonds d’investissement spécialisé dans les infrastructures et l’énergie en Afrique, en Amérique latine et en Asie du Sud-Est, viennent de rejoindre le capital de la Nachtigal hydro power company (NHPC), la société responsable de la construction et du développement de l’ouvrage. Pour permettre l’entrée de ces deux nouveaux actionnaires dans le capital de la NHPC, la Société financière internationale (SFI) et l’État camerounais se sont départis respectivement d’un tiers et de la moitié de leurs actions.

Après cette modification, l’actionnariat de la NHPC se présente désormais comme suit : 40 % pour Électricité de France (EDF), 20 % pour (SFI), 15 % pour l’État du Cameroun, 15 % pour Africa50 et 10 % pour Stoa Infra & Energy.

« Cette infrastructure énergétique sera la plus grande centrale hydroélectrique à capitaux majoritairement privés d’Afrique. Elle soutiendra les réformes en cours dans le secteur de l’énergie au Cameroun et servira d’exemple pour le développement d’autres projets similaires à l’avenir » s’est réjoui Koffi Klousseh, le directeur du développement des projets à Africa50. Pour le ministre camerounais des Finances, « l’entrée officielle de ces nouveaux actionnaires est une étape importante dans le processus engagé pour le décaissement dès le 19 décembre 2018, des fonds nécessaires au démarrage effectif des travaux de construction du barrage », a déclaré Louis Paul Motaze.

L’énergie produite par Nachtigal sera acheminée vers Yaoundé par la Sonatrel

La cérémonie qui s’est tenu à Yaoundé le 4 décembre 2018 a également vu la signature du contrat d’officialisation du partenariat entre NHPC et la Société nationale de transport de l’énergie électrique (Sonatrel). Cette dernière assurera le transport de l’électricité produite, sur une ligne de 50 kilomètres, jusqu’au poste de transformation de Nyom 2, au nord de Yaoundé.

Doté d’un coût global de 1,2 milliard d’euros, le barrage hydroélectrique de Nachtigal (d’une capacité de production de 420 mégawatts, soit 30 % de la capacité installée du pays) représente la pierre angulaire du plan stratégique du Cameroun pour le développement du secteur de l’électricité. Nachtigal constitue une priorité nationale pour sécuriser le système électrique du pays. L’ouvrage permettra d’améliorer et de sécuriser l’accès à l’électricité des populations tout en contribuant à la transition bas carbone.

Boris Ngounou

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter