BÉNIN : deux partenaires au développement financent 50 M€ pour l’eau potable

Par - Publié le / Modifié le

BÉNIN : deux partenaires au développement financent 50 M€ pour l’eau potable ©punghi/Shutterstock

Deux institutions financières vont investir dans les projets d’eau potable de villes et villages du Benin. Il s’agit de la Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (Cedeao) et du Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA).

Ça bouge dans le secteur de l’eau potable au Benin. Deux partenaires au développement vont ainsi investir dans plusieurs projets à travers le pays. La Banque d’investissement et de développement de la Communauté économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) veut injecter près de 24 milliards de francs CFA, soit 36,5 millions d’euros.

L’argent est destiné à financer l’hydraulique villageoise. Il s’agit plus précisément d’un projet de construction, de renforcement et de réhabilitation de 44 systèmes d’adduction d’eau potable dans plusieurs communes rurales au Benin. Les autorités vont construire 37 adductions d’eau potable, et en agrandir sept autres. Le gouvernement béninois estime qu’il pourrait ainsi soulager la vie de 224 000 habitants de ces différentes communes rurales du pays. Les travaux devraient être achevés en 2021.

L’investissement du FKDEA

La proposition de prêt de la Banque d’Investissement et de développement de la Cedeao vient d’être transmise par le gouvernement au parlement pour validation. Mais dans la foulée, les autorités ont également signé un accord de prêt d’une valeur de 10 milliards de francs CFA (plus de 15 millions d’euros) avec le Fonds koweïtien pour le développement économique arabe (FKDEA).

L’argent est destiné au financement du projet de renforcement des systèmes d’alimentation en eau potable dans les villes de Boukoumbé (nord), Covè et Zagnanado (centre). Ces trois villes sont situées dans des « zones hydrologiques difficiles ». L’accès à l’eau pour les populations de ces localités reste ainsi très problématique et représente un défi majeur qui exige d’importants investissements financiers, dixit la Société béninoise des eaux du Bénin (Soneb) qui exécute ce projet. L’accès à l’eau potable pour tous au Bénin constitue un enjeu majeur pour le gouvernement béninois, décliné dans le Programme d’Actions du gouvernement (PAG) mis en place après l’arrivée au pouvoir du président Patrice Talon. La mobilisation de fonds du FKDEA par l’État du Benin s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre du Projet de renforcement du système d’alimentation en eau potable de ces trois communes et de leurs localités environnantes, « un projet initié pour soulager la peine des populations de Boukoumbé, Covè et Zagnanado ». Une bouffée d’oxygène pour la Soneb qui va ainsi pouvoir moderniser, densifier et conforter ses infrastructures tandis qu’elle sécurisera l’alimentation en eau potable dans les communes concernées.

Jean Marie Takouleu

Catégories
Tags

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21