BÉNIN : 82 M€ pour plusieurs projets d’eau potable et d’électrification

Par - Publié le / Modifié le

BÉNIN : 82 M€ pour plusieurs projets d’eau potable et d’électrification©hikrcn/Shutterstock

Le parlement béninois vient de valider plusieurs propositions de financement de la part des partenaires au développement. D’un total de 54 milliards de francs CFA (82,3 millions d’euros), ces fonds sont destinés au financement des projets d’eau potable et d’électrification.

Ça y est ! Le gouvernement du Benin peut recevoir des financements de la part de ses partenaires pour la mise en œuvre des projets de développement. Le parlement vient de donner son aval aux autorités concernant les 54 milliards de francs CFA (82,3 millions d’euros) destinés à soutenir les projets d’eau potable et d’électrification.

En ce qui concerne l’eau potable, il s’agit d’un prêt avoisinant les 21 milliards de francs CFA (32 millions d’euros) de la part de la Banque d’investissement et du développement de la Cedeao (BIDC). Il est destiné au financement de la construction de 37 adductions d’eau villageoise au Bénin et au renforcement et à la réhabilitation de 7 infrastructures existantes.

Du financement pour un projet d’électrification

Pour fournir cette eau jusque dans les foyers, le gouvernement prévoit donc de réhabiliter et d’agrandir le réseau de distribution. Il est également prévu de former des agents responsables de la gestion de ces adductions d’eau potable. Les autorités estiment que le projet pourrait ainsi soulager la vie quelque 224 000 habitants de ces différentes communes rurales du pays. À ce prêt, le gouvernement va ajouter 3 milliards de francs CFA (4,5 millions d’euros) pour financer l’ensemble des travaux qui devront être achevés en 2021.

La BIDC accorde également un prêt de 16 225 milliards de francs CFA (près de 25 millions d’euros) pour financer le projet d’électrification de 100 localités en zone rurale. Il est mis en œuvre par l’Agence béninoise d’électrification rurale et de maîtrise d’énergie (Aberme). Le réseau, qu’elle construira, couvrira 12 localités dans le département d’Alibori, 12 dans dans l’Atacora, 12 dans l’Atlantique, neuf dans le Borgou, 14 dans les Collines, 12 dans le Couffo, 5 dans la Donga, 2 dans le Mono, 7 dans l’Ouémé, 2 dans le Plateau et 13 dans le département du Zou. Pour cet autre projet, le gouvernement du Benin devrait injecter plus de 2 milliards de francs CFA (3 millions d’euros). L’ensemble des prêts de la BIDC seront remboursés sur une période de 25 ans.

La connexion du nord au réseau électrique

L’autre proposition d’investissement validé par le parlement béninois provient de l’Association internationale de développement (AID). Cette dernière injectera 17 milliards de francs CFA (26 millions d’euros) pour le raccordement d’une partie territoire du nord au réseau électrique. Ce projet, mené par la Société béninoise d’énergie électrique (Sbee), couvre les communes de Malanville, Kandi et Bembérèkè. L’objectif est de mettre à la disposition de la clientèle de la Sbee 720 GWh d’électricité. Pour ce faire, il va falloir construire une ligne d’interconnexion de 330 kV.

Ce projet fait partie du programme d’infrastructures du système d’échanges d’énergie électrique ouest-africaine (Wapp/Eeeoa) qui a été mis en place par la Cedeao. L’objectif est d’intégrer les réseaux électriques nationaux dans un marché régional unifié de l’électricité.

Jean Marie Takouleu

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21