ANGOLA : à Benguela, deux centrales solaires (284 MWc) entrent en service

Par - Publié le / Modifié le

ANGOLA : à Benguela, deux centrales solaires (284 MWc) entrent en service ©Bilanol/Shutterstock

Dans le cadre du programme « Énergie Angola 2025 », le gouvernement de ce pays d’Afrique centrale met en service deux nouvelles centrales solaires photovoltaïques dans la ville occidentale de Benguela. Les installations d’une capacité totale de 284 MWc rejoignent la vision énergétique des autorités angolaises visant à diversifier le mix électrique à travers les investissements dans les énergies propres.

Malgré une capacité installée de 6 400 MW selon l’Agence des États-Unis pour le développement international (Usaid), le taux d’accès à l’électricité en Angola est de 43 %. Grâce à deux nouvelles centrales solaires photovoltaïques d’une puissance cumulée de 284 MWc dans la province de Benguela, au moins 1,8 million de personnes seront désormais raccordées au réseau électrique national. Le groupe portugais MCA, du nom de son fondateur Manuel Couto Alves a réalisé les installations.

La première centrale électrique est située à Biópio, dans la municipalité de Catumbela. Pour un coût de 300 millions de dollars, les travaux de construction   de cette l’installation qui affiche une capacité de 188 MWc, ont permis la pose des pieux métalliques qui supportent 509 040 panneaux solaires. La seconde centrale solaire photovoltaïque d’une valeur de 152 millions de dollars, entre en service avec 261 360 panneaux solaires pour la production de 96 MWc d’électricité à Baía Farta. La commune est située à 569 km de la capitale Luanda.

L’électricité pour tous

En plus de ces deux nouvelles centrales électriques, d’autres projets solaires en cours dans les provinces de Huambo, Bié, Lunda, Lunda-Sul et Moxico, injecteront au total 370 MWc dans le réseau électrique national de l’Angola d’ici à 2023. Ces initiatives lancées en 2021 pour un coût total de 417 millions de dollars, sont financées à hauteur de 250 millions de dollars par la Banque mondiale à travers sa filiale la Banque internationale pour la reconstruction et le développement (Bird), ainsi que l’Agence française de développement (AFD).

Lire aussi- ANGOLA : Huawei développera des solutions d’énergie verte pour le réseau d’Unitel

À terme, les différents projets visent d’une part la réduction des émissions annuelles d’un million de tonnes de CO2 en Angola et d’autre part, l’extension du réseau électrique national en vue de l’électrification d’environ 2,4 millions de personnes. Il s’agit notamment des populations rurales où 92% n’ont pas accès à une source d’électricité selon le ministère angolais de l’Énergie et de l’Eau.

Benoit-Ivan Wansi

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

J'accepte
X
Newsletter AFRIK 21