AFRIQUE : Vuma Earth, l’arme de Green Peace pour la protection de l’environnement

Par - Publié le / Modifié le

Greenpeace Africa

La plate-forme Vuma Earth a été lancée officiellement le 5 juin 2018 par l’ONG Green Peace Afrique. Elle permettra aux Africains d’initier et entretenir des campagnes virtuelles autour des questions environnementales.

Vuma Earth est le nom de la plate-forme en ligne que vient de lancer l’ONG Green Peace Afrique. Il s’agit d’un canal à travers lequel les citoyens africains peuvent lancer des pétitions en faveur de la protection de l’environnement sur le continent. Par ailleurs, la plateforme facilitera la communication entre les militants de même que la création des évènements hors ligne. Ce qui est un réel atout, surtout pour les militants qui se situent en milieu rural, car ils pourront télécharger des formulaires via la plateforme et les faire signer par ceux qui n’ont pas accès à Internet.

Vuma Earth signifie « se répandre comme une trainée de poudre » en Swahili (langue parlée en Afrique de l’Est) et « tomber d’accord » dans les langues Nguini d’Afrique Australe. Comme son nom l’indique, la plateforme en ligne permettra aux Africains de mobilier en masse pour une cause. Vuma Earth permettra ainsi de combattre la destruction de l’environnement via le digital. « Les peuples africains doivent se dresser contre les abus que subit l’environnement. Ceci est important parce que c’est notre héritage qui est en jeu. Vuma Earth est un outil pour faciliter ce travail », a déclaré Angelo C. Louw, responsable de la Mobilisation numérique chez Greenpeace Afrique.

Son fonctionnement est assez simple. L’utilisateur peut s’investir pour une cause qui lui tient à cœur, signer et en partager une pétition sur les réseaux sociaux en taguant tout simplement ses amis. S’il souhaite plutôt créer lui-même une pétition, c’est également possible. Il lui faudra alors créer un compte et suivre pas à pas les indications. Pour les responsables de Green Peace Afrique, cette plateforme permettra à tout Africain de faire sien le combat pour la protection de l’environnement. « Beaucoup de gens pensent qu’il est difficile de s’engager en faveur de la protection de l’environnement parce qu’ils estiment qu’ils ne peuvent le faire qu’en participant à des manifestations protestation ou en réalisant des opérations de nettoyage. Signer et partager une pétition en ligne peut être un moyen simple de prendre position pour l’environnement », a précisé Angelo Louw.

Vuma Earth semble avancer sur une bonne route car deux semaines après sa création, près de 20 campagnes ont déjà été lancées.

Luchelle Feukeng

 

 

Plus sur le même thème

Plus dans la même région