AFRIQUE : Intel mise sur l’intelligence artificielle pour sauver les éléphants

Par - Publié le / Modifié le

AFRIQUE : Intel mise sur l’intelligence artificielle pour sauver les éléphants© HordynskiPhotography/Shutterstock

L’entreprise américaine, Intel, vient de mettre au point TrailGuard AI. Un logiciel qui rend plus « intelligentes » les caméras installées dans les parcs. Sa mission : contribuer à lutte contre le braconnage des éléphants en Afrique et en Asie.

Quand on parle d’Intel, on pense immédiatement à l’informatique, puisque cette entreprise américaine fabrique des microprocesseurs pour ordinateurs mondialement connus. Mais elle veut désormais mettre l’intelligence artificielle au service de la protection des éléphants, les plus gros mammifères terrestres, menacés de disparition à cause du braconnage. Ces pachydermes sont tués pour leurs défenses constituées d’ivoire.

Intel vient de mettre au point TrailGuard AI. Il s’agit d’un logiciel fonctionnant avec des caméras « intelligentes ». Le projet est soutenu par National Geographic Society et la Fondation Leonardo DiCaprio. Les caméras du système sont capables de détecter les objets. Alors, lorsqu’un véhicule roule dans le parc, elles envoient directement des images aux gardes de la réserve qui se dépêchent d’intervenir pour protéger les éléphants. « Les caméras utilisent des algorithmes de réseau neuronal d’Intel pour les aider à identifier avec plus de précision les braconniers plutôt que tout autre mouvement enregistré par la caméra », indique l’entreprise. Le système qui sera installé aussi bien en Afrique qu’en Asie du Sud-est.

Les premières installations de caméras Intel en 2019

Les éléphants d’Asie sont un peu plus petits que ceux du continent Afrique et seuls les spécimens mâles portent des défenses, contrairement à ceux du continent africain, dont les mâles et les femelles portent des défenses pouvant atteindre 3 m et peser jusqu’à 40 kg. L’éléphant d’Afrique est donc nettement plus menacé par le braconnage.

« En associant la technologie de l’IA à l’être humain, nous pouvons résoudre certains de nos plus grands défis, y compris le braconnage illégal d’animaux en voie de disparition », a affirmé Anna Bethke, responsable de TrailGuard AI chez Intel. Intel prévoit d’équiper neuf réserves en Afrique et en Asie du sud-est. Le déploiement se fera avec l’aide d’organisations comme Resolve, une ONG américaine.

Le dispositif qu’Intel s’apprête à livrer sur le continent africain et en Asie du Sud-est fait à peine la taille d’un crayon. Il contient une batterie qui peut fonctionner en toute autonomie pendant 18 mois.

Intel n’est pas la première structure à mettre contribution l’intelligence artificielle au service de la protection des animaux menacés par le braconnage. Il y a de cela quelques semaines, Vulcan Inc, une équipe de chercheurs créée par le philanthrope et cofondateur de Microsoft, a mis en place un programme de drones intelligents pour la surveillance des éléphants d’Afrique. Quelques mois plutôt, Afrik 21 évoquait aussi la start-up française Sigfox, qui met au point une technologie permettant de géolocaliser et de suivre plus efficacement les rhinocéros grâce à l’internet des objets (IOT). Ces nouveaux dispositifs permettront-ils de mettre fin au braconnage ? En attendant, la population d’éléphants se réduirait de 8 % chaque année, selon Vulcan Inc.

Jean Marie Takouleu

Catégories

Plus sur le même thème

Plus dans la même région

Nous respectons votre vie privée

Ce site utilise des cookies et des technologies statistiques pour améliorer votre expérience. En cliquant j'accepte, vous donnez votre accord.

Accept
X
Newsletter AFRIK 21